GNA GNCCI establishes credit union to support businesses GNA Ghanaians are appreciative of President Akufo-Addo’s achievements- CVM GNA New National decentralisation policy and strategy to promote downward accountability and economic development GNA NADMO, police probe death of Ghanaian juvenile players AIP Côte d’Ivoire –AIP/Des journées de valorisation de l’agriculture pour faire revivre la coupe nationale du progrès (Présidente AVA) AIP Côte d’Ivoire –AIP/ Le ministre de l’Agriculture rend hommage aux producteurs de Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des kits scolaires offerts une école franco-arabe à Grand-Bassam APS FILIÈRE MIL : LE SUCCÈS D’UNE ASSOCIATION SÉNÉGALAISE INSPIRE D’AUTRES PAYS APS MACKY SALL INVITE LE SECTEUR PRIVÉ À INVESTIR DANS LA FILIÈRE LAIT APS KAFFRINE : MAYACINE CAMARA PROMET DE DISTRIBUER 15.000 MASQUES POUR LA VISITE DE MACKY SALL

LES TECHNICIENS D’ORGANISATION PAYSANNES EN FORMATION SUR LES OUTILS D’ANALYSE ET DE GESTION DES RISQUES EN ENTREPRISES


  4 Septembre      13        Economie (9692),

   

Kpalimé, 4 sept. (ATOP) – Les techniciens des Organisations Paysannes, membres de la Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles, participent, du 3 au 5 septembre à Kpalimé, à un atelier sur les outils d’Analyse et de Développement des marchés potentiels ; les moyens de commercialisation des produits ; l’élaboration et la mise en œuvre du plan de développement d’entreprises ; le suivi-évaluation du développement de l’entreprise ainsi que sur la gestion des risques en entreprises.

La formation à l’actif de la Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles, (CTOP) a bénéficié de l’appui technique et financier de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), du Mécanisme Forêts et Paysans (FFF) et de la GIZ. Elle s’inscrit dans le cadre du programme de la CTOP visant à mettre en place un Centre National d’incubation des entreprises coopératives pour appuyer les coopératives agricoles conformément aux lois en vigueur et assurer l’accès de leurs produits aux marchés et le financement de leurs activités. Elle a pour objectif est de contribuer au renforcement des capacités entrepreneuriales des participants et leur accès aux marchés des Organisations de Producteurs Agricoles et Forestiers (OPFA) ; aux résultats du FFF et au Projet National de Promotion de l’Entrepreneuriat Rural (PNPER).

Les participants vont plancher sur l’approche « Analyse et le Développement des Marchés (ADM) ». Ils vont renforcer leurs capacités en coaching des coopératives, en vue de leur garantir une meilleure performance économique et une gouvernance professionnelle de leurs activités puis en élaboration, suivi et évaluation d’un plan de développement d’entreprise des OPFA afin d’accompagner les coopératives dans le cadre du PNPER. Ils seront aussi instruis sur l’identification et la gestion des risques liés aux activités des entreprises coopératives agricoles et forestières et vont élaborer une feuille de route pour le coaching de proximité des 200 coopératives agricoles sélectionnées pour bénéficier de l’accompagnement du PNPER.

Les échanges porteront également sur le suivi des chaînes de commercialisations à travers la méthodologie d’établissement du schéma de la chaine de commercialisation du produit sélectionné ; la sélection d’une entreprise et détermination de sa taille ; l’introduction sur la gestion de risque en entreprises. Il y aura également une présentation suivie d’échanges sur les différentes catégories de coopératives, leurs procédures d’immatriculation et les canevas des statuts des coopératives, une visite des marchés locaux qui servira à dresser les chaînes de commercialisation des produits agricoles qui seront retenus avec les participants. Les participants auront pour mission d’accompagner les organisations de producteurs agricoles et forestiers dans le développement des plans d’affaires.

Le Facilitateur national du Mécanisme Forêts et Paysans, Aboudoumisamilou Issifou a rappelé aux participants qu’au-delà de cette formation, ils seront appelés à former d’autres techniciens afin d’avoir un pool plus élargi. Il les a appelés à l’assiduité pour l’atteinte de bons résultats dans leurs organisations respectives pour qu’ils soient capables de dire que « sans le PNPER, ils peuvent aider leurs coopératives à avoir un plan d’affaires et à les accompagner dans la recherche de financement pour la mise en œuvre de leurs activités ».

Le représentant du président du conseil d’administration de la CTOP, M. Karabou Essolakena s’est dit rassuré qu’au terme de la rencontre, les participants seront dotés de nouvelles compétences pour accompagner les coopératives dans l’analyse des marchés potentiels de leurs produits. Ils comprendront  mieux les problèmes qui se posent aux entreprises coopératives et  seront capables d’identifier les opportunités à saisir, a-t-il dit. « L’ambition de la CTOP à travers cette formation est de vous permettre d’élaboration un plan de coaching de proximité pertinent », a relevé M. Karabou avant de remercier, la FAO et la GIZ pour leurs appuis à la CTOP dans l’organisation de cette formation ainsi que pour la consolidation du centre d’incubation.

Dans la même catégorie