AIP Un sous-préfet ivoirien échappe à un lynchage AIP Les partisans de Laurent Gbagbo jubilent à Bonoua AIP Les enseignants de Los Angeles en grève GNA First Lady to host Merck African Asian Luminary Conference in October GNA Professor Atsu Ayee calls for reconstructing the Ghanaian society GNA NDC postpones flagbearer election APS POUR UN ALLÈGEMENT FISCAL FAVORISANT UN RETOUR RAPIDE SUR INVESTISSEMENT APS THIÈS : PARENTERUS, UNE USINE DE ’’SOLUTÉS STÉRILES’’ INAUGURÉE À BAYAKH 15 janvier 2019 à 21h15min 0 0% Tags: APS SODAGRI TABLE SUR UNE PRODUCTION DE 270 000 TONNES DE RIZ À KOLDA APS LES MONITEURS DES DAARAS MODERNES CHOISIS PARMI LE PERSONNEL DE L’EDUCATION NATIONALE (MINISTRE)

Les territoires invités à tirer profit des avantages du numérique


  30 Janvier      57        Economie (21966), Téchnologie (882),

   

Dakar, 30 jan (APS) – Le président du Haut conseil des collectivités territoriales, Ousmane Tanor Dieng a mis en exergue l’importance du numérique, relevant « la nécessité et l’exigence de voir les usages que les territoires peuvent en faire ».

« Il est apparu clairement que le numérique constitue un outil indispensable et incontournable au service du développement durable ; d’où la nécessité et l’exigence de voir les usages que les territoires peuvent en faire », a déclaré M. Dieng.

Il s’exprimait lors d’un panel sur « La numérisation des paiements : un moteur d’accroissement des recettes et de développement local au Sénégal », organisé par le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) à l’intention du HCCT.

« L’accélération et la généralisation de l’usage du numérique et de la digitalisation dans les sphères de l’éducation, de la santé, des services financiers, de l’élevage, de la pèche et du commerce considérés dans le Plan Sénégal émergent comme prioritaires favoriseront à terme une meilleure accessibilité aux services sociaux de base tout en accroissant durablement la productivité », a-t-il souligné.

Il a par ailleurs ajouté : « Les paiements numériques assurent une plus grande rapidité, une sécurité, une traçabilité et une transparence des opérations financières ». Le président Haut conseil a mis en exergue les maux auxquels les collectivités locales font face.

« Aujourd’hui, elles sont confrontées à de sérieuses difficultés de gestion des recettes à tous les niveaux (identification des contribuables, non-respect des délais administratifs, méthode traditionnelle de recouvrement – manque de moyens de travail », a-t-il cité.

Pour le Haut conseiller, Aliou Sow, président de la Première commission du HCCT, les régis financières, les acteurs des collectivités locales et les contribuables doivent être au cœur de cette politique de digitalisation.

« L’Etat du Sénégal est en train de mettre en place une excellente politique avec des partenaires internationaux car nous sommes à l’ère d’une génération digitale », estime-t-il.

« Le développement ne passe pas seulement par le budget des collectivités locale ; il passe aussi par le leadership des dirigeants de ces collectivités et le digital peut aider à relever ce défi », a dit de son côté la conseillère régionale de l’Agence d’investissement des Nations unies, Christel Alvergne.

« L’enjeu est de changer la nature du dialogue entre les collectivités locales et les partenaires économiques et renforcer la confiance entre les élus locaux », a-t-elle ajouté.

NLC/DS/OID/ASB

Dans la même catégorie