GNA My transformational leadership will earn me a second term- President GNA Businesses pace up and down in lorry terminals ahead of Election 2020 GNA Ensure peaceful Elections – CSOs urged GNA Mahama carries People’s Manifesto Agenda to organized labour GNA Electoral electric shock awaits NDC, NPP, says CPP GNA Government must close down drinking bars on Election Day ANP Elections générales au Niger : Le Comité des sages appelle toutes les parties à œuvrer pour des élections apaisées ANP Sommet extraordinaire de l’UA sur la ZLECAF : Le Président Issoufou félicité par ses pairs de l’Union GNA TEWU elects new national officers GNA AGAG supports KNUST Obuasi Campus to expand facilities

LES TEXTES ADMINISTRATIFS LIÉS À LA GESTION DE L’UNIVERSITÉ DENIS SASSOU NGUESSO PRÉSENTÉS AU SÉNAT


  10 Novembre      11        Politique (13308),

   

Brazzaville, 10 Novembre (ACI) – Les textes administratifs relatifs au lancement prochain du premier module d’enseignement supérieur de l’université Denis Sassou-N’Guesso de Kintélé, ont été présentés, le 9 novembre, au président du Sénat, M. Pierre Ngolo, par le coordonnateur du comité de pilotage de cet établissement, le Pr Théophile Obenga.

S’exprimant à l’issue de l’audience, le Pr Obenga a expliqué au président du Sénat les problèmes liés à la gestion de cet établissement d’enseignement supérieur dont les activités vont être lancées bientôt module par module.

Pour cela, «il faut des textes réglementaires, des textes administratifs, des textes du personnel, des textes devant régir les étudiants, et autres qui nous permettrons de résoudre des situations, des conflits et de gestion », a indiqué, le Pr Obenga.

Selon lui, il ne sera pas possible d’ouvrir cette université à la fois. « On va créer d’abord deux instituts, puis la faculté des sciences avec la chimie-physique, la biologie moléculaire et les mathématiques. Il y aura un institut supérieur des sciences géographiques et un autre pour l’architecture, l’urbanisme, les travaux publics, le génie civil pour des cadres moyens et supérieurs, ingénieurs et docteurs », a-t-il précisé.

Outre les questions liées à la gestion de cette université, les deux parties ont aussi échangé sur les problèmes du budget, de l’organigramme ainsi que ceux liés au fonctionnement de cet établissement, en vue de solliciter l’appui des sénateurs, des députés et des législateurs. « C’est important, car c’est un projet national. Il faut des efforts nationaux conjugués », a dit le Pr Obenga.

Il a rappelé qu’en créant le lycée de Mbounda à Dolisie, les différents lycées d’excellence, puis l’université de Kintélé, le chef de l’Etat congolais, M. Denis Sassou-N’guesso, a lancé le pays dans la modernité, et a marqué la rupture avec l’enseignement traditionnel classique.

Pour y arriver, il faut que les structures soient bien organisées pour bien faire la formation de l’élite de demain, a-t-il conclu.

Dans la même catégorie