AIP La Côte d’Ivoire, la RCA et le Burkina Faso peaufinent le démarrage des activités du projet MACOWECA AIP Les cours ont effectivement repris ce lundi à Tengrela AIP Des universitaires nationaux planchent sur un plan stratégique d’orientation pour l’élaboration d’un contrat de performance Inforpress Futebol/Santiago Sul: Celtic e Académica disputam esta quarta-feira a final da Taça Praia Inforpress Cabo Verde acolhe em Novembro o 41º Fórum Mundial dos Parlamentares para a Acção Global Inforpress Juventude em Marcha/35 anos: Líder enaltece papel do grupo na afirmação do teatro cabo-verdiano a nível internacional GNA GRA Fails to Meet Revenue Targets for 2018 GNA Chiringa wins Inter-Platoon RCC59 Boxing competition GNA Participate in the decision-making process, NCCE urges youth APS POUR LA PROMOTION DE LA QUALITÉ DANS LES INVESTISSEMENTS AGRICOLES

Les transports durables améliorent la santé des populations (Expert)


  9 Août      62        Développement durable (3798),

   

Dakar,9 août (APS) – Les projets de transports à faible émission mis en œuvre par les Nations unies dans plusieurs pays en développement, ont pour objectif final  »une amélioration de la santé des populations et une réduction des gaz à effet de serre », a rappelé, jeudi, Ousseynou Dione du Centre universitaire de recherche et d’étude de la mobilité (CUREM).

M. Dione s’exprimait à l’occasion de la restitution du projet  »Stratégie de mise d’un parc de véhicules efficients et propres au Sénégal ».

 »Ces projets déployés particulièrement dans les pays en développement et les pays à économie de transition, ont pour objectif final une amélioration de la santé des populations et une réduction des gaz à effet de serre », a t-il relevé.

A travers ce projet, l’objectif global  »est d’amener notre pays à développer des politiques de véhicules plus propres et plus efficients », a-t-il souligné, rappelant que le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE)  »est en train de dérouler dans plusieurs pays des projets de transports durables à faible émission ».

 »Notre première activité consistait à faire un inventaire et un diagnostic du parc de véhicules au Sénégal, de 2005 à 2016. L’étape suivante consistait à formuler des propositions de scénarios de réduction des émissions issues du parc automobile », a expliqué M. Dione.

 »Un certain nombre d’activités seront entreprises par les experts du projet : procéder à un inventaire du parc des véhicules du Sénégal (occasion et neuf), établir l’état de l’efficacité énergétique et les tendances au Sénégal, identifier des options de politique de véhicules efficaces et appropriés pour le pays et formuler des recommandations tenant en compte les avis des parties prenantes aux futurs ateliers de restitution », a-t-il ajouté.

Le PNUE a signé un contrat d’études avec l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar, impliquant aussi la Direction des transports routiers du Sénégal. Ce contrat a pour objectif global d’amener le Sénégal, à développer des politiques de véhicules plus propres et plus efficients.

Dans la même catégorie