AIB Vacances mouvementées pour Charles Kaboré et ses compatriotes burkinabè à l’étranger AIB Burkina : Après 40 ans d’existence, l’Ecole nationale d’élevage veut davantage diversifier ses filières AIB Burkina : Onze personnes  »décèdent » pendant leur garde à vue (Procureur) GNA Gospel music sensation Yaw Spoky out with single GNA NRCCD to open Model Inclusive School in September GNA e.TV Ghana /Japan Motors open registration for 2019 Corporate Run APS MANSOUR FAYE DÉBALLE UN « PAQUET D’ENGAGEMENTS » SUR DES OUVRAGES À RÉALISER À THIÈS GNA E. African security experts, policymakers urge concerted efforts in conflict resolution GNA U.S. to raise bar for « made in America » products GNA Sudan, South Sudan to address oil flow constraints

Les transports durables améliorent la santé des populations (Expert)


  9 Août      67        Développement durable (3823),

   

Dakar,9 août (APS) – Les projets de transports à faible émission mis en œuvre par les Nations unies dans plusieurs pays en développement, ont pour objectif final  »une amélioration de la santé des populations et une réduction des gaz à effet de serre », a rappelé, jeudi, Ousseynou Dione du Centre universitaire de recherche et d’étude de la mobilité (CUREM).

M. Dione s’exprimait à l’occasion de la restitution du projet  »Stratégie de mise d’un parc de véhicules efficients et propres au Sénégal ».

 »Ces projets déployés particulièrement dans les pays en développement et les pays à économie de transition, ont pour objectif final une amélioration de la santé des populations et une réduction des gaz à effet de serre », a t-il relevé.

A travers ce projet, l’objectif global  »est d’amener notre pays à développer des politiques de véhicules plus propres et plus efficients », a-t-il souligné, rappelant que le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE)  »est en train de dérouler dans plusieurs pays des projets de transports durables à faible émission ».

 »Notre première activité consistait à faire un inventaire et un diagnostic du parc de véhicules au Sénégal, de 2005 à 2016. L’étape suivante consistait à formuler des propositions de scénarios de réduction des émissions issues du parc automobile », a expliqué M. Dione.

 »Un certain nombre d’activités seront entreprises par les experts du projet : procéder à un inventaire du parc des véhicules du Sénégal (occasion et neuf), établir l’état de l’efficacité énergétique et les tendances au Sénégal, identifier des options de politique de véhicules efficaces et appropriés pour le pays et formuler des recommandations tenant en compte les avis des parties prenantes aux futurs ateliers de restitution », a-t-il ajouté.

Le PNUE a signé un contrat d’études avec l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar, impliquant aussi la Direction des transports routiers du Sénégal. Ce contrat a pour objectif global d’amener le Sénégal, à développer des politiques de véhicules plus propres et plus efficients.

Dans la même catégorie