ABP Bientôt un nouveau code pétrolier pour règlementer le secteur pétrolier au Bénin ABP 36,5 milliards F Cfa pour la protection de la côte à l’Est de Cotonou et la viabilisation du site de construction logements sociaux à Abomey-Calavi ABP Signature à Malanville d’un accord de partenariat entre la FNEN-DADDO et l’ASPEB sur la transhumance transfrontalière. AIB Acquittement  de Laurent Gbagbo et procès du putsch manqué, en vedettes dans la presse burkinabè Inforpress Inforpress e Instituto Camões rubricam protocolo de cooperação para aprimoramento e capacitação profissional da agência Infropress Restauração da Capela Gótica da Igreja de Nossa Senhora do Rosário arranca em Fevereiro e será concluída em Dezembro de 2019 Inforpress Futebol: Fabrício Duarte apita jogo de apuramento da Taça das Confederações AGP Le président Ali Bongo de retour au Maroc pour sa convalescence Inforpress Fogo: Segunda fase de reabilitação do Complexo Educativo Eduardo Gomes Miranda inaugurada na sexta-feira AIB Le Burkina veut améliorer la qualité de son climat d’affaire

Les transports durables améliorent la santé des populations (Expert)


  9 Août      49        Développement durable (3774),

   

Dakar,9 août (APS) – Les projets de transports à faible émission mis en œuvre par les Nations unies dans plusieurs pays en développement, ont pour objectif final  »une amélioration de la santé des populations et une réduction des gaz à effet de serre », a rappelé, jeudi, Ousseynou Dione du Centre universitaire de recherche et d’étude de la mobilité (CUREM).

M. Dione s’exprimait à l’occasion de la restitution du projet  »Stratégie de mise d’un parc de véhicules efficients et propres au Sénégal ».

 »Ces projets déployés particulièrement dans les pays en développement et les pays à économie de transition, ont pour objectif final une amélioration de la santé des populations et une réduction des gaz à effet de serre », a t-il relevé.

A travers ce projet, l’objectif global  »est d’amener notre pays à développer des politiques de véhicules plus propres et plus efficients », a-t-il souligné, rappelant que le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE)  »est en train de dérouler dans plusieurs pays des projets de transports durables à faible émission ».

 »Notre première activité consistait à faire un inventaire et un diagnostic du parc de véhicules au Sénégal, de 2005 à 2016. L’étape suivante consistait à formuler des propositions de scénarios de réduction des émissions issues du parc automobile », a expliqué M. Dione.

 »Un certain nombre d’activités seront entreprises par les experts du projet : procéder à un inventaire du parc des véhicules du Sénégal (occasion et neuf), établir l’état de l’efficacité énergétique et les tendances au Sénégal, identifier des options de politique de véhicules efficaces et appropriés pour le pays et formuler des recommandations tenant en compte les avis des parties prenantes aux futurs ateliers de restitution », a-t-il ajouté.

Le PNUE a signé un contrat d’études avec l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar, impliquant aussi la Direction des transports routiers du Sénégal. Ce contrat a pour objectif global d’amener le Sénégal, à développer des politiques de véhicules plus propres et plus efficients.

Dans la même catégorie