GNA Dombo University appeals for special funding to bridge infrastructure gap GNA Muslims urged to take advantage of Ramadan to earn Allah’s blessings GNA More than 1,000 LEAP beneficiaries registered onto NHIS GNA Child marriage threatens national development –World Vision GNA Chief of Air Staff inaugurates Bundase multipurpose auditorium GNA Court remands Akuapem Poloo, orders her to go for pregnancy test APS LE CAP VERT TRAVAILLE À L’ÉRECTION D’UNE LIGUE DE FOOTBALL FÉMININ ANP Le Président de RépubliqueMohamed Bazoum s’entretient avec l’Ambassadeur de la République Fédéraled’Allemagne au Niger APS LÉCLOSERIE DE FATICK VISE UNE PRODUCTION ANNUELLE DE 1 600 000 ALEVINS ANP Dosso : Atelier de renforcementde capacités des membres de la société civile sur le respect des droits del’homme dans l’application de la loi

Les travaux de la voie ferrée Kano-Maradi prévus pour débuter au premier trimestre 2021 (Ministre nigérian)


  22 Octobre      37        Politique (16116),

   

Niamey, 22 oct(ANP)-Le Premier Ministre Brigi Rafini a reçu, le mercredi 21 octobre 2020, une délégation de personnalités nigérianes conduite par le Ministre des Transports, M. Rotimi Ameachi.

Au centre de ces discussions figurait le projet de construction de la boucle ferroviaire Kano- Maradi.

Au sortir cette audience le Ministre nigérian a déclaré à la presse que cette délégation est là pour s’entretenir avec le Premier Ministre sur ‘’un certain nombre de questions notamment le projet de la voie ferrée qui va relier Kano à Maradi’’.

‘’Nous avions voulu avoir certaines facilités par rapport aux travaux de cette boucle. Nous sommes en train de projeter le commencement des travaux dès le premier trimestre 2021’’ a annoncé le Ministre nigérian des transports.

‘’Le Premier Ministre Nigérien nous a donné l’assurance que toutes ces choses vont se dérouler normalement’’ a déclaré M. Rotimi Ameachi.

Après cette audience avec le Premier Ministre, la délégation nigériane a eu une séance de travail avec le Ministre nigérien des transports au cours de laquelle les deux délégations ont étudié des possibilités de la mise en œuvre du projet de connexion ferroviaire Kano-Ktsina-Jibia-Maradi.

Ce projet ferroviaire entre le Niger et le Nigeria vise à booster davantage les échanges commerciaux et donner un coup d’accélérateur à l’intégration sous régionale.

A cette occasion, le Ministre nigérien Karidjo Mahamadou a indiqué que ‘’le chemin de fer est un mode de transport de masse, à moindre coût, respectueux de l’environnement et indispensable pour le développement des industries lourdes’’.

Ainsi, a-t-il souligné, ‘’C’est pourquoi, à l’initiative du Président de la République, Issoufou Mahamadou, le Niger avait accueilli à Niamey, le 20 juin 2018, les Ministres en charge des Infrastructures et des Transports ferroviaires des pays membres de la CEDEAO, de l’UEMOA et du G 5 Sahel, afin d’identifier des projets ferroviaires structurants à soumettre pour financement au forum Chine-Afrique’’.

Le Nigéria, par la voix de son Ministre des transports, s’est dit prêt à garantir les prêts qui seront contractés par les Etats pour la mise en œuvre des projets identifiés.

‘’Ce projet a été identifié par les autorités nigérianes comme étant un projet prioritaire, c’est pour cette raison qu’il a été introduit dès la réunion des experts de la Commission mixte nigéro-Nigériane de coopération sur les Transports, tenue à Tahoua au Niger’’ a précisé le Nigérian des transports.

Notons qu’au cours de cette réunion les deux délégations ont réaffirmé leur ferme volonté de mutualiser leurs efforts pour une mise en œuvre coordonnée et concertée du projet Kano-Katsina-Jibiya-Maradi.

Rappelons que le Niger et le Nigeria partagent une longue frontière de plus de 1.497 km. Le long de cette frontière, les populations entretiennent des interactions culturelles et commerciales historiques communes.

Dans la même catégorie