ANGOP Angola perde na estreia da Cosafa APS ORGANISATION ET NOUVELLES ORIENTATIONS DE LA SN-APS, AU MENU D’UN ATELIER À SALY APS UN ÉLU LOCAL VANTE LES AVANTAGES DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE DANS LA CAPTATION DE RESSOURCES APS LE BOS DU PSE SATISFAIT DU DÉROULEMENT DES TRAVAUX DE L’AGROPOLE-CENTRE APS AFROBASKET U18 : VICTOIRE DU SÉNÉGAL SUR LE MALI (80-78) ANGOP Covid-19: Angola reporta 132 novos casos e 55 recuperados GNA Volta EC prepares venue to host regional collation centre ANP Niger: Le gouvernement fixe les modalités de calcul et de recouvrement des redevances de l’ARST ANP Niger : Démission des membres du Gouvernement et de certaines personnalités candidats aux élections législatives du 27 décembre prochain GNA Volta EC prepares venue to host regional collation centre

LES TRAVAUX DU PATHÉ MULTIPLEXE DE DAKAR À 70 % ACHEVÉS (RESPONSABLE)


  19 Novembre      13        Arts & Cultures (1308),

   

Dakar, 19 nov (APS) – Le groupe français ‘’Pathé’’, par le biais de sa filiale spécialisée dans l’exploitation cinématographique, a investi plus de huit milliards de francs CFA pour bâtir à Dakar un premier multiplexe cinématographique dont la mise en service est attendue en mai prochain, a appris l’APS jeudi de son directeur des opérations pour l’Afrique.

Frédéric Godfroid intervenait à l’issue d’une visite de chantier en compagnie du ministre sénégalais de la Culture et de la Comunication, Abdoulaye Diop, sur le site de l’ancienne piste à Mermoz.

’’J’espère vous retrouver aux environs du 15 mai pour une inauguration de ce premier multiplexe cinématographique ultramoderne du Sénégal qui est à un niveau d’exécution de 70 % malgré la crise sanitaire liée au Covid-19’’, a-t-il indiqué en rappelant que les travaux exécutés pour l’essentiel par des entreprises sénégalaises avait nécessité un investissement de plus de huit milliards de francs Cfa.

Le complexe cinématographique qui sera accessible aux personnes à mobilité réduite et implanté sur l’ancienne piste au quartier Mermoz de Dakar est bâti au centre de Dakar, à mi-chemin entre les Almadies et le Plateau et entre la Vdn et la Corniche, sur un terrain de huit mille mètres carrés avec une construction sur cinq mille mètres carrés, le reste faisant office de parking, selon ses promoteurs.

Avec ses sept salles de cinéma de 126 à 396 fauteuils et 210 séances hebdomadaires en perspectives, ‘’Pathé’’ ambitionne de ‘’faire revivre le cinéma à Dakar’’.

‘’C’est une volonté de +Pathé+ de faire revivre le cinéma en Afrique et au Sénégal en particulier. Une ville comme Dakar a besoin d’un vrai multiplexe. Dakar est une ville très culturelle à l’image du Sénégal. On y trouve de vrais talents cinématographiques’’, a fait valoir le directeur des opérations de ‘’Pathé’’ en Afrique.

Justifiant le choix de Dakar, il a estimé qu’il était très important de faire revivre le cinéma à Dakar après une époque très florissante des années 80, 90 où il y avait beaucoup de salles de cinéma dans la capitale sénégalaise.

L’offensive du groupe Pathé, déjà implanté en Tunisie et au Maroc et bientôt en Côte d’Ivoire, s’explique par l’absence de salles de cinéma sur le continent, a fait savoir Fréderic Godfroid.

Il a insisté sur le fait que très peu de pays sur le continent africain disposaient encore de salles de cinéma malgré la floraison des talents cinématographiques, notamment des réalisateurs, scénaristes, des acteurs qui n’arrivent pas à s’exprimer.

’’Cela augure de lendemains meilleurs pour les films sénégalais et africains dans nos salles. Il n’y aura pas de quota parce que cela dépend de la qualité du film, mais il y aura de la place pour tous les bons films sénégalais et africains’’, s’est-il empressé d’ajouter.

De son côté, le ministre de la Culture et de la Communication a tenu à remercier l’ensemble de l’équipe du groupe français, saluant à travers ce projet un très bon indicateur pour le développement de l’industrie cinématographique au Sénégal.

’’Nous avons des ambitions pour ce pays. Il reste entendu que le Sénégal est un pays culturel et depuis 2012, nous avons dans la culture des choses réelles comme la Biennale des arts, le Musée des civilisations noires’’, a-t-il fait remarquer.

Selon Abdoulaye Diop, cela illustre que le pays avait un savoir faire, des gens formés dans un cadre rassurant. ’’On est heureux que l’une des plus belles salles d’Afrique soit à Dakar, nous restons un pays ouvert. Nous avons un passé commun et nous aurons un avenir commun grâce à la culture’’, s’est-il réjoui.

Un projet de ‘’Pathé’’ dans les autres régions du Sénégal ? ‘’Tout dépendra de la fréquentation à Dakar, si elle est excellente et qu’on voit que c’est bien, les Sénégalais ont envie de revenir au cinéma, tout est possible’’, a répondu le responsable du groupe français.

Le groupe ‘’Pathé’’ opère aussi bien dans la production, la distribution et l’exploitation cinématographique. Il est présent en Europe, notamment, en France, Angleterre, Pays-Bas, Suisse, Belgique.

En 2018, ‘’Pathé’’ a réalisé un chiffre d’affaires de 872 millions d’euros (Plus 575 milliards de francs) dont les 85% proviennent de l’activité de salles de cinéma à travers un parc total de 1.117 écrans.

Dans la même catégorie