ACP Neuf  nouveaux cas confirmés de  maladie à virus Ebola enregistrés lundi  au Nord-Est de la RDC GNA Suzuki plans production plant for Ghana GNA Financial sector needs professionals with integrity- Osei Gyasi GNA Ghana, Guinea to sign cooperation agreement on bauxite development ACP Ouverture de la 31ème session de l’IDAK à Lubumbashi ACP Réunion du comité de pilotage du projet PADIR prévue le 22 mars 2019 ACP M. Laya Sinsu désigné directeur général ad intérim à la SCTP GNA Armed Forces inaugurate Multipurpose Hall in Kumasi GNA Opanka The underrated rap gem GNA Footballer, driver’s mate remanded for robbery

« Les trois leaders » est le nom du premier album des non-voyants


  2 Mai      39        Culture (2047), Musique (447),

   

Brazzaville, 02 mai 2015 (ACI) – Le deuxième adjoint au maire de la ville de Brazzaville, M. Anicet Cyriaque Malonga, en partenariat avec le bureau de l’UNESCO, l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Congo et le Commissariat du général du FESPAM, a procédé le 30 avril dernier dans la capitale, au lancement officiel du premier album «Les trois leaders» réalisé par le groupe des jeunes artistes non-voyants qui exhortent les mélomanes à cultiver la paix et à croire en l’espoir de vivre.

Le lancement de cette œuvre musicale coïncide avec la célébration de la 4ème édition de la journée internationale du jazz, un genre de musique qui sensibilise la communauté internationale sur la nécessité
du dialogue interculturel, de la compréhension mutuelle entre les peuples.

Cet opus de six titres, entre autres, «La paix», «Père Eternel» et «Toli» disponible sur le marché, est un mélange des genres musicaux, composé de la rumba congolaise, du gospel et du jazz des artistes Béranger Mayinga, Kader Manangou et Amour Loubélo. Ils ont bénéficié d’un encadrement musical de plusieurs mois du collectif des artistes musiciens «Congo Ndulé Jazz», de la maison culturelle «Biso Na Biso».

Au cours de cette cérémonie, le représentant du député-maire de Brazzaville, M. Malonga a dit que cet album est le fruit du respect des engagements de Brazzaville sur son statut acquis de ville créatrice africaine en matière de musique. Ainsi, l’ambition de la capitale congolaise, c’est de devenir un véritable leader de
l’économie culturelle en Afrique en général et en Afrique Centrale en particulier.

«Cette économie ne doit plus être marginalisée parce qu’elle contribue au développement culturel et crée des emplois. La culture est un élément qui est composé de la paix, l’emploi et l’espoir de vivre», a indiqué M. Malonga.

Pour sa part, le directeur du développement culturel et touristique, M. René Bobala, a fait savoir que la mairie, dans son volet accompagnement, a accordé une résidence créatrice artistique au groupe «Les Trois Leaders» pour parfaire leur professionnalisme et promouvoir cet album pouvant leur ouvrir le chemin du succès.

La représentante de l’UNESCO au Congo, Mme Ana Elisa de Santana Afonso, quant à elle, a lu le message de la directrice générale de cet organisme onusien, Mme Irina Bokova dans lequel celle-ci indique que «le Jazz, c’est le courage- c’est défendre la liberté, dans un esprit de solidarité», «le jazz c’est le respect des droits humains et de la dignité de chaque femme et de chaque homme, quel que soit son milieu d’origine».
En cette période de changement et d’incertitudes, Mme Bokova a souligné que «nous avons plus que jamais besoin de l’esprit du jazz pour rassembler les peuples- en particulier les jeunes femmes et hommes- pour protéger la liberté et le dialogue, pour tisser de nouveaux liens fondés sur le respect et la compréhension, pour encourager la tolérance et la coopération».

Dans la même catégorie