NAN Minimum wage: Nigerians react to disparity between federal, state workers NAN 29 governorship candidates sign peace accord in Kano AIB Burkina/Putsch 2015 : «Je n’ai jamais été l’envoyé du général Diendéré» (Sergent-chef Roger Koussoubé) AIB Burkina : une association demande la suppression des cotisations APE GNA Nana Bosoma central market turns « Sodom and Gomorrah » GNA Management of Ankobra Beach resort clears Ankobra river bank GNA Vice President Bawumia attends World Economic Forum GNA GSAand Nestlé Ghana Ltd sign strategic partnership agreement AGP Mamou: suspension et report de la mise en place du conseil communal de Ouré-Kaba suite à un malentendu entre élus du RPG AGP Ville de Conakry: la journée de participation citoyenne  » Conakry Ville Propre » aura lieu le samedi 26 janvier 2019

Les violences conjugales freinent l’entrepreneuriat féminin


  26 Juin      69        LeaderShip Feminin (365), Société (46306),

   

Kinshasa, 26 juin 2017 (ACP) – M. Nvulami, activiste des droits de l’homme a appelé lundi à Kinshasa, les femmes à se mobiliser pour lutter contre toutes les formes de violences dont elles sont victimes et à dénoncer leurs auteurs afin qu’ils soient punis selon la loi, au cours d’un entretien avec l’ACP.
Selon M. Nvulami, les violences sexuelles basées sur le genre compromettent le travail des femmes, particulièrement celui de champs et freinent le développement économique du pays.
« Ces violences constituent un frein, en empêchant les femmes   d’effectuer les travaux champêtres et de subvenir aux besoins familiaux », a-t-il dit.
Les violences conjugales à l’endroit de la femme, a-t-il poursuivi, favorisent l’apparition des problèmes psychologiques et bloquent son épanouissement.
M. Nvulami a ajouté que l’entrepreneuriat féminin contribue à la réduction de la pauvreté, à la promotion de l’égalité de l’homme et de la femme et à l’émancipation de celle-ci, en lui accordant des opportunités de donner le meilleur d’elle-même et  des moyens en vue d’améliorer l’éducation de ses enfants.

Auparavant, cet activiste des droits de l’homme avait défini les violences comme étant des actes causant des préjudices ou des souffrances physiques, psychologiques et économiques  à l’un des conjoints dans le mariage.

ACP/FNG/YWM/Kayu/BSG/Wet

Dans la même catégorie