AIP Zohoré Lassane élu président du GEPCI AIP Le secteur minier ivoirien est en pleine expansion (Responsable) AIP Inter/ En 2020, l’exploitation de l’or a rapporté près de 2000 milliards FCFA au Burkina Faso (Ministre) AIP Mise en place d’un comité de pilotage du projet de construction d’un commissariat à Bonoua AIP Le préfet Beudjé annonce aux populations, son départ de Bouaflé AIP Inter/ Présidentielle en Ouganda : Yoweri Museveni déclaré vainqueur par la Commission électorale ABP Gouvernance : La quasi-totalité des béninois aura accès à l’eau potable, rassure Patrice Talon ABP Agriculture : Séance d’explication du mécanisme de soutien du FNDA aux producteurs de l’Alibori ABP Education : La 3ème édition de la rentrée solennelle des Masters professionnels de l’année 2021 de la faculté de droit de l’Université de Parakou lancée ABP Gouvernance / Patrice Talon annonce sa candidature pour l’élection présidentielle de 2021

L’Etat congolais appelé à s’impliquer dans la protection des orphelins de guerre


  6 Janvier      10        Politique (14230),

   

Kinshasa, 06 janvier 2021 (ACP).- La présidente du Forum pour les droits des jeunes et enfants au Congo (FODJEC), Annie Bambe a appelé l’Etat congolais à s’impliquer sérieusement dans la protection des orphelins de guerre, mercredi lors d’un entretien avec l’ACP, à l’occasion de la journée mondiale des orphelins de guerre célébrée chaque le 6 janvier de l’année.

D’après Annie Bambe, les enfants sont les plus victimes des injustices, de l’intolérance ou encore de la dictature apportés par la guerre.
.
Elle a, à cet effet, des État se font parfois la guerre suite à la convoitise des bénéfices économiques et que les jeunes sans défense en sort victime sur plusieurs plans notamment social, économique et psychologique.

<La guerre cause d’inombrables conséquences parmi lesquelles, les enfants en sont victimes>, a-t-elle souligné, poursuivant que ceux de 14 à 16 sont beaucoup plus enrôlés dans les groupes armés.

La présidente du FODJEC a, en outre, relevé que les touts petits deviennent des orphelins ou encore des abandonnés suite aux décès de leurs parents dus d’une <guerre non conventionnelle mais plutôt sauvage>.

Elle a, ainsi, exhorté le gouvernement congolais à renforcer ses lois en cette matière, appelant la justice à s’impliquer dans la mise en œuvre de l’État de droit pour une meilleure protection de ces enfants qui, a-t-elle souligné, sont l’avenir du pays.

Elle a, par ailleurs, invité les défenseurs des droits humains à renforcer les sensibilisations pour une meilleure réinsertion sociale de ces enfants dit <enfants de guère.

Pour la participation des orphelins à la gratuité scolaire

La présidente du FODJEC a, par ailleurs, salué l’initiative du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans la mise en place de la gratuité de l’enseignement primaire, tout en plaidant afin que les orphelins de guerre y bénéficient pleinement afin qu’ils deviennent utiles à la société.

« Il faut une prise en charge de ces enfants à travers le ministère des Affaires sociales, les Organisations non gouvernementales (ONG) et les partenaires financiers », a indiqué Mme Bambe.

Pour elle, l’Etat congolais devrait outiller les établissements de garde des enfants, les centres de récupération afin qu’ils soient opérationnels et aider ces enfants à se trouver des familles d’accueil et permettre ainsi la réduction de la pauvreté dans le pays.

L’Organisation des Nations Unies a choisi la date du 6 janvier pour attirer l’attention des gens sur la situation des orphelins de guerre, note-t-on. Il sied également de souligner que la Convention Internationale des droits de l’enfant affirme que leurs droits doivent être respectés même en période de guerre.

Dans la même catégorie