MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) APS L’accord de partage gazier entre le Sénégal et la Mauritanie augure un développement du secteur en Afrique (Chambre africaine de l’énergie) ANP L’ambassadeur du Nigéria reçu par le Chef d’État du Niger ANP Maradi: Lancement d’une campagne sur de la planification familiale APS Cité du savoir de Diamniadio, un futur  »écosystème » pour la création d’entreprises et de start-up (Responsable) APS L’État invité à anticiper les pertes d’emplois liés au numérique APS Saint-Louis: Inhumation des quatre pêcheurs retrouvés morts au Cap-Vert APS Médias: Macky Sall plaide pour un message positif sur l’Afrique

L’évaluation intellectuelle des enseignants du secondaire a été effective dans l’Atacora, malgré le boycott par la majorité


  12 Janvier      7        Education (5867), Société (46289),

   

Porto-Novo, 12 Janvier 2019 (ABP)- Sur environ 600 enseignants agents, permanents et contractuels de l’état et vacataires, du secondaire attendus ce samedi matin au centre de composition du collège d’enseignement général 1 de Natitingou, dans le cadre de l’évaluation intellectuelle des enseignants du secondaire, seulement environ 77 ont accepté se faire évaluer, a constaté l’ABP.
Ils étaient très nombreux à prendre d’assaut très tôt ce samedi matin le centre de composition du Ceg1 de Natitingou. Mais au retentissement de la sirène, seulement plus d’une soixantaine a accepté rejoindre les salles de composition. Avec l’aide des éléments de la police républicaine du commissariat de Natitingou, les autres qui ont refusé d’entrer dans les salles et qui constituent d’ailleurs la grande masse, ont été évacués du centre d’évaluation.
A l’image du centre du Ceg1 de Natitingou, le boycott a été presque général dans le département de l’Atacora.
Selon le superviseur départemental de la session d’évaluation intellectuelle des enseignants du secondaire, c’est seulement à Matéri qu’il y a eu un fort taux de participation.
En déplorant la situation, Biga Alassane, a martelé que, contrairement à ce que pense la plus part  des enseignants, l’objectif poursuivi par le gouvernement à travers cette évaluation, est notamment d’apprécier le niveau réel des enseignants, afin de mieux cerner les besoins en matière de renforcement de leurs capacités.
« Dans tous les secteurs de l’administration publique, le personnel administratif a toujours été évalué d’une manière ou d’une autre, c’est donc dans l’ordre normal des choses dans le secteur éducatif que le gouvernement évalue périodiquement les enseignants » a rappelé le secrétaire général du département de l’Atacora.  Avant de top de l’évaluation, Abdoulaye Affo a aussi évoqué l’enjeu de cet examen diagnostic.
Il faut noter que dans l’Atacora plus de 1500 enseignants du secondaire étaient attendus dans le cadre de cette évaluation. Ceux qui ont répondu seront évalués en pédagogie pratique et en culture générale.
ABP/BYS/TIE

Dans la même catégorie