MAP SM le Roi préside la cérémonie d’inauguration de l’écosystème du Groupe PSA au Maroc, une nouvelle illustration de l’excellence du « Made in Morocco » INFORPRESS INSP garante que a mortalidade infantil no período neonatal não é alarmante mas sim um desafio – INSP INFORPRESS Jorge Santos considera que o Tribunal de Justiça da CEDEAO é um instrumento privilegiado para proteger os cidadãos INFORPRESS Ministro do Turismo defende trabalho articulado entre Governo e privados para que cruzeiristas gastem mais no país ANP Mécanisme d’évacuation d’urgence des réfugiés : plus de 1300 évacués de la Libye au Niger réinstallés (HCR) AIB Les archivistes, les documentalistes et les bibliothécaires dénoncent les difficiles conditions de travail AIB Le président du Faso Roch Kaboré « ne semble pas comprendre que la réconciliation nationale est la seule voie de salut pour le Burkina Faso » (Yacouba Isaac) AIB Burkina : Le président Kaboré reçoit un rapport sur la libre circulation des personnes et des biens ACI CONGO: NÉCESSITE POUR LES ETATS D’HARMONISER LES POLITIQUES POUR FAIRE RÉGNER LA SÉCURITÉ ACI CONGO: CÉLÉBRATION DU 25EME ANNIVERSAIRE DU PARTENARIAT POUR LA CONSERVATION DU PARC NOUABALE-NDOKI

L’exécution du budget pour l’année 2016 s’est soldée par un déficit budgétaire, selon le Ministre des Finances


  2 Décembre      65        Economie (23980), Finance (3780),

   

Kinshasa, 02 Déc. 2017 (ACP).- Le ministre des Finances, Henri Yav Mulang, a indiqué samedi au Sénat que l’exécution du budget de l’Etat pour l’année 2016 s’est soldée par un déficit de 227.171.881.978,73 FC à cause de la faiblesse des recettes et des dépenses d’investissement.
Il a fait ce constat dans sa présentation de l’économie générale du projet de loi portant reddition des comptes du pouvoir central de la loi de finances rectificative pour 2016, au cours d’une séance plénière dirigée par le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo.

Pour l’exercice 2016, les recettes dans l’ensemble ont été arrêtées à 6.694.506.503.118,00 FC dont 4.386.986.092.194,00 FC des recettes internes, 1.110.485.505.190,00 FC des recettes extérieures. A la clôture de l’exercice budgétaire, les résultats enregistrés en recettes et en dépenses ont connu un taux de réalisation respectivement de 74,07% et de 77,47%. La contreperformance est due à la baisse des produits d’exportation des matières premières.

Par ailleurs, le ministre des Finances a présenté deux projets de loi de ratification dont le premier concerne l’accord de financement du 07 septembre 2016 conclu entre la RDC et l’Association internationale pour le développement au titre du projet intégré de croissance agricole dans la région des Grands Lacs (PICAGL), tandis que le second porte sur la création de la facilité africaine de soutien juridique.
A la suite des interventions des sénateurs sur les textes sous examen, le ministre des Finances a sollicité et obtenu un délai pour présenter ses réponses mardi devant la plénière de la Chambre Haute. ACP/YWM/Bsg/May

Dans la même catégorie