MAP Ouverture à Marrakech des sessions ministérielles de la COM2019 MAP MCR, instrument clé pour atteindre les objectifs de développement en Afrique (commission de l’UA) MAP A 34 ans, la boxeuse kényane Fatuma Zarika n’envisage pas encore de jeter les gants GNA Two Hundred thousand cashew seedlings for farmers in Kwahu Afram Plains North GNA Takoradi office of GRA educates businesses GNA MTN extends public education to Western North Region APS MASSACRE DE PEULS À OGASSAGOU : LE FORUM RÉGIONAL AFRICAIN D’AMNESTY INTERNATIONAL DEMANDE UNE COMMISSION D’ENQUÊTE APS CAN U23 : VIRAGE ET TRIBUNE DÉCOUVERTE GRATUITS AU STADE LAT DIOR (FÉDÉRATION) APS FAN ZONE DE LA PROMENADE DES THIESSOIS : SOUS LES RAFALES D’AIR FRAIS, DES SUPPORTERS POUSSENT L’ÉQUIPE À LA VICTOIRE AGP Gabon : Ouverture à Lambaréné du championnat national U15 de football

L’exécution du budget pour l’année 2016 s’est soldée par un déficit budgétaire, selon le Ministre des Finances


  2 Décembre      58        Economie (22904), Finance (3737),

   

Kinshasa, 02 Déc. 2017 (ACP).- Le ministre des Finances, Henri Yav Mulang, a indiqué samedi au Sénat que l’exécution du budget de l’Etat pour l’année 2016 s’est soldée par un déficit de 227.171.881.978,73 FC à cause de la faiblesse des recettes et des dépenses d’investissement.
Il a fait ce constat dans sa présentation de l’économie générale du projet de loi portant reddition des comptes du pouvoir central de la loi de finances rectificative pour 2016, au cours d’une séance plénière dirigée par le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo.

Pour l’exercice 2016, les recettes dans l’ensemble ont été arrêtées à 6.694.506.503.118,00 FC dont 4.386.986.092.194,00 FC des recettes internes, 1.110.485.505.190,00 FC des recettes extérieures. A la clôture de l’exercice budgétaire, les résultats enregistrés en recettes et en dépenses ont connu un taux de réalisation respectivement de 74,07% et de 77,47%. La contreperformance est due à la baisse des produits d’exportation des matières premières.

Par ailleurs, le ministre des Finances a présenté deux projets de loi de ratification dont le premier concerne l’accord de financement du 07 septembre 2016 conclu entre la RDC et l’Association internationale pour le développement au titre du projet intégré de croissance agricole dans la région des Grands Lacs (PICAGL), tandis que le second porte sur la création de la facilité africaine de soutien juridique.
A la suite des interventions des sénateurs sur les textes sous examen, le ministre des Finances a sollicité et obtenu un délai pour présenter ses réponses mardi devant la plénière de la Chambre Haute. ACP/YWM/Bsg/May

Dans la même catégorie