AGP Gabon/Covid-19: Une opération d’appui aux personnes vulnérables lancée à Libreville AGP Gabon: Le Syndicat la Sentinelle souhaite des réformes profondes de la Marine marchande AIP 69 nouveaux cas de COVID-19 le 19 septembre 2020 (Ministère) AIP Présidentielle 2020: La coordination RHDP de Gbêkê 2 lance la précampagne du candidat Alassane Ouattara AIP Une campagne contre la poliomyélite lancée à Béoumi APS INONDATIONS : 1.903 MÉNAGES SINISTRÉS DANS LA RÉGION DE KAFFRINE APS AUTOSUFFISANCE EN RIZ : MACKY SALL MISE SUR LE RIZ DE PLATEAU APS AGRICULTURE : MACKY SALL DIT ÊTRE SATISFAIT DE L’ÉTAT DES CULTURES AGP Mamou/Présidentielle: Début de l’opération de distribution des cartes d’électeurs AGP Kindia/Présidentielle : 66 commissions administratives de distribution des cartes d’électeurs

Liban : 80.000 enfants déplacés suite aux explosions de Beyrouth (ONU)


  7 Août      36        Securité (1590),

   

Nations-Unies (New York), 07/08/2020 (MAP) – Quelque 80.000 enfants ont été déplacés suite aux explosions survenues cette semaine dans le port de Beyrouth, a indiqué vendredi le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF), soulignant que les familles affectées ont « désespérément besoin d’aide ».

Les explosions de mardi soir ont fait plus de 150 morts, 5.000 blessés et des centaines de disparus. L’UNICEF dit être préoccupée par le fait que de nombreux enfants ont subi des traumatismes et restent sous le choc.

«Au cours des 48 dernières heures, l’UNICEF a continué de coordonner étroitement avec les autorités et les partenaires sur le terrain pour répondre aux besoins urgents des familles touchées, en se concentrant sur la santé et le bien-être des enfants», a déclaré Violet Speek-Warnery, Représentante adjointe de l’UNICEF au Liban, citée dans un communiqué.

Le port de Beyrouth où les explosions ont eu lieu est « la principale bouée de sauvetage » du pays et il est maintenant totalement détruit, a déploré l’agence onusienne.

L’UNICEF cite également de nombreux rapports faisant état d’enfants séparés de leur famille, dont certains sont toujours portés disparus, alors qu’au moins douze établissements de soins de santé primaires, maternels, de vaccination et de nouveau-nés à Beyrouth ont été endommagés, affectant les services pour près de 120.000 personnes.

Le chef de l’humanitaire des Nations-Unies, Mark Lowcock, a annoncé vendredi le déblocage de six millions de dollars du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) pour contribuer à la réponse humanitaire au Liban, portant le financement total de l’ONU pour cette crise à 15 millions de dollars.

Dans la même catégorie