APS THIÉNABA : DES ’’ÉTUDES SONT EN COURS’’ POUR L’ÉLECTRIFICATION DU VILLAGE DE THIOTY (DG SENELEC) AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 23/10/2020 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké

Libération de Sophie Pétronin, la dernière otage détenue depuis décembre 2016


  9 Octobre      11        Justice (903), Photos (4215),

   

Abidjan, 09 oct 2020 (AIP) – Après près de quatre ans de captivité aux mains de terroristes au Mali, l’humanitaire française, Sophie Pétronin, 75 ans, a été libérée le jeudi 08 octobre 2020, a annoncé l’Elysée.

« Heureux de la savoir libre », a écrit sur Twitter, le Président Macron. Dans un communiqué, le président de la République française « remercie tout particulièrement les autorités maliennes pour cette libération » et « les assure de l’entière volonté de la France de soutenir le Mali dans la lutte qu’il mène avec persévérance contre le terrorisme au Sahel ».

La dernière otage française détenue depuis décembre 2016 a été libérée en même temps que l’homme politique malien, Soumaïla Cissé, enlevé il y a six mois, et deux Italiens dont un prêtre enlevé au Niger en 2018, a annoncé Bamako.

« Je vais très bien ! », a lancé Sophie Pétronin après sa libération. La Française et l’opposant malien Soumaïla Cissé ont embarqué dans un avion à Tessalit (Nord). Ils sont arrivés à bord d’un avion de transport de l’armée malienne, jeudi soir, ont été accueillis par des scènes de liesse sur le tarmac de l’aéroport de Bamako.

A l’aéroport de Bamako, Sophie Pétronin a été accueillie par son fils, Sébastien Chadaud qui a hurlé « maman! » à plusieurs reprises avant de fondre en larmes en prenant sa mère dans les bras.

Dans une vidéo, l’ex-otage dit qu’elle souhaite simplement passer du temps avec son fils et lui dire: « Pardonne-moi. Je t’ai donné beaucoup de peine, des soucis, de travail, pour m’aider à sortir de là où j’étais. Alors vraiment, je te demande de me pardonner. »

La présidence du Mali a indiqué, sans plus de précisions, que ces libérations ont été rendues possibles grâce aux efforts des services de sécurité maliens et à des partenaires internationaux.

L’arrivée de Sophie Pétronin en France est prévue ce vendredi à 12H30, sur le tarmac de la base aérienne de Villacoublay (Yvelines). Elle y sera accueillie par le Président Macron. « Je viens d’échanger quelques mots par téléphone avec Sophie Pétronin. Quelle joie d’avoir entendu sa voix et de savoir qu’elle est maintenant en sécurité ! », a-t-il annoncé sur Twitter.

Mais, Sophie Pétronin compte retourner à Gao. « J’ai pris l’engagement pour les enfants, ça fait presque quatre ans que je n’ai pas vu comment se déroulent les programmes », a-t-elle dit, en évoquant les actions de son organisation contre la malnutrition et en faveur des enfants orphelins.

« Je vais aller en France, en Suisse et après je vais revenir voir un peu ce qui se passe ici », a déclaré à des médias, à Bamako, l’otage française. Elle s’était installée 15 ans plus tôt au Mali pour s’occuper d’enfants malnutris.

Dans la même catégorie