ANG Estudo revela que desnutrição contribui para a morte de 45 % de crianças menores de cinco anos ANG “Património Cultural do país exige uma requalificação ambiciosa”, diz a Secretária de Estado do Turismo e Artesanato ANG Lisboa quer “o nível máximo” com Bissau GNA Maj Mahama- Police did not rely solely on the video-Witness GNA Special Educators admits to low knowledge on cerebral palsy GNA Administrators urged to end “we are working on it” syndrome AIB Eau, Energie et Economie : L’Allemagne soutient le Burkina Faso avec 26 milliard de FCFA AGP Arrestation de deux passagers pour détention de faux passeports AIB Burkina: Vers l’instauration  d’un système efficace de protection des personnes vulnérables ANGOP Un message du Président angolais remis à son homologue chinois

L’industrie automobile, un des secteurs des plus dynamiques et des plus prometteurs au Maroc


  8 Avril      58        Economie (24461), Entreprises (1272),

   

Rabat, 08 avr. 2016 (MAP) – L’industrie automobile figure parmi les secteurs les plus dynamiques et les plus prometteurs au Maroc, qui s’est hissé au premier rang des pays exportateurs de produits automobiles dans la région MENA (Afrique du Nord et Moyen-Orient), grâce au lancement de plusieurs des actions efficaces et soutenues dans ce domaine.

Des projets structurants d’envergure, entre autres, l’installation au Maroc de deux grands constructeurs (Renault et Peugeot), se sont placés en pôle-position pour s’ériger en véritables locomotives de nature à booster la densification des métiers de l’automobile.
Avec le nouveau projet du Groupe Renault au Maroc, dont la cérémonie de lancement a été présidée, vendredi au Palais Royal à Rabat, par SM le Roi Mohammed VI, l’industrie automobile enregistre ainsi une grande performance consistant à développer une plateforme mondiale d’approvisionnement, susceptible de conférer au Royaume un positionnement de plus en plus marqué sur l’échiquier mondial.
Depuis le lancement du Plan d’accélération industrielle, un travail participatif intense a été réalisé. La restructuration de l’industrie en Ecosystèmes a, d’ores et déjà, permis au Maroc de déceler de nouveaux relais de croissance.
Ainsi, le développement des écosystèmes « Moteur et transmission » illustre éloquemment l’accélération et le « boom » que connait actuellement l’industrie automobile marocaine. Le Royaume a intégré ainsi en un temps record, le cercle fermé des 31 pays producteurs et exportateurs de moteurs dans le monde.
Ces écosystèmes automobiles permettront au secteur de doubler aussi bien les emplois, en vue de les porter à plus de 160.000 à l’horizon 2020, que les exportations automobiles pour atteindre 100 milliards de dirhams (MMDH) par an.
Avec un investissement de 10 MMDH, le nouveau projet Renault au Maroc générera un chiffre d’affaires additionnel de 20 MMDH par an, triplant ainsi le montant des achats par le constructeur de pièces fabriquées sur le territoire national.
« Ecosystème Renault » permettra d’atteindre un taux d’intégration locale de 65 pc et de tripler les emplois générés par le constructeur automobile en créant 50.000 nouveaux emplois permanents.
A rappeler que le Royaume a connu, au cours des dernières années, d’importants flux d’investissements de la part des grandes sociétés de l’industrie automobile, encouragées par une offre de valeur, attractive et compétitive.
Qu’il s’agisse de la création d’un environnement propice et attractif pour les constructeurs automobiles, de l’intégration en profondeur de la chaîne de valeur du secteur, de l’amélioration de l’efficience de la chaîne logistique ou encore du renforcement de l’expertise au niveau local, toutes les dispositions sont prises pour enraciner durablement l’activité automobile au Maroc.
Pour la deuxième année consécutive, le secteur automobile est le premier secteur exportateur de l’économie marocaine avec 48,59 MMDH en 2015, en hausse de 22,7 pc par rapport à l’année précédente.
Cette progression des exportations du secteur s’explique essentiellement par la hausse remarquable des ventes de voitures (+24,8 pc). Le nombre de voitures exportées a atteint, ainsi, près de 21.000 voitures par mois contre près de 17.000 voitures en 2014.
Toutes ces performances ont permis au secteur automobile de renforcer sa part dans le total des exportations marocaine, qui a gagné 2,7 points, passant de 20 pc en 2014 à 22,7 pc en 2015. (MAP).

MM—EXP.
HK/MR.

Dans la même catégorie