APS FATICK : LE PRÉSIDENT DE LA CEDA DÉCÈDE D’UN MALAISE LORS DE LA FINALE DE LA CAN APS MONDIAL U19 : UN BILAN POSITIF MALGRÉ LA 15ÈME PLACE DES LIONCEAUX (ENTRAINEUR) APS UEMOA : L’ACTIVITÉ DANS LES BTP S’EST DÉGRADÉE EN AVRIL (PUBLICATION BCEAO) MAP Guelmim: Début de la 9ème édition du Festival de la semaine du dromadaire MAP Côte d’Ivoire : 26,3 M€ alloués à la gratuité des soins MAP Mercato : l’Ivoirien Jean-Michaël Seri prêté à Galatasaray GNA Three billion cedis road infrastructure projects to start nationwide GNA Group to check misuse of drugs in Sabon Zongo formed APS MACKY SALL ANNONCE LE VERSEMENT D’UNE PRIME DE 20 MILLIONS AUX LIONS APS MACKY SALL : « TRAVAILLONS POUR REMPORTER LA CAN DANS 2 ANS »

L’innovation pour une agriculture durable et la sécurité alimentaire, enjeu stratégique du SYMPHOS 2015 (papier d’éclairage)


Abidjan, 19 mai 2015 (AIP) – L’innovation au service d’une agriculture durable, capable de constituer un levier majeur dans la sécurité alimentaire mondiale est un enjeu stratégique pour l’office chérifien du phosphate (OCP) à travers son initiative, le symposium international de l’innovation et la technologie dans l’industrie du phosphate (SYMPHOS 2015), dont les travaux ont démarré, lundi, au palais des congrès de Marrackech (Maroc) avec plus de 1200 participants.

Pour y parvenir, ingénieurs, chercheurs, fabricants, entre autres se sont donné rendez-vous pour enrichir la réflexion, partager les expériences sur des thématiques ayant trait aux procédés industriels, aux éléments de valeurs, aux fertilisants du futur.

Le Groupe OCP, conscient que l’innovation constitue un des principaux leviers pour une exploitation raisonnée et pérenne des réserves phosphatières, témoigne à travers le SYMPHOS de son engagement pour une agriculture durable et prospère à travers le monde et contribuer à faire émerger les idées de demain, à même de relever les grands défis de la préservation des sols et des ressources, pour une agriculture durable.

Il s’agit d’envisager l’avenir de l’industrie des phosphates dans le cadre d’une démarche de développement durable et de technologies propres, d’échanger autour des matières premières, des produits intermédiaires et des produits finis du phosphate, afin de créer « une synergie d’intérêt pour relever les défis de la sécurité alimentaire ».

Ouvrant la session plénière de ce rendez-vous hautement scientifique, Robert Tuck, président d’un groupe de conseil en innovation s’est fondé sur son ouvrage « l’innovation c’est l’affaire de tous » pour relever la pertinence de l’esprit d’innovation, « un défi de croissance et une stratégie impérative ».

Il s’agit d’innover pour apporter une réponse appropriée à l’agriculture durable et par delà à la sécurité alimentaire mais aussi innover en tenant compte des enjeux environnementaux liés aux exploitations industrielles.

Dans cette perspective, l’annonce par le groupe OCP, à travers son président directeur général, Mostafa Terrab d’un engagement majeur pour soutenir les petits producteurs agricoles africains, lors de la récente conférence de la Clinton Global Initiative (CGI) Moyen-Orient et Afrique qui s’est tenue à Marrakech est d’un enjeu majeur.

En effet, il s’agit de relever les défis chroniques que les petits producteurs agricoles africains rencontrent, afin d’avoir accès à des engrais abordables et appropriés et qui sont propres à leurs cultures et à leurs sols, mais aussi, afin de leur permettre de bénéficier du soutien et des services dont ils ont besoin pour tirer de ces intrants une amélioration de la productivité agricole de leurs terres, et ainsi augmenter leurs revenus.

OCP s’est engagé à faire en sorte à ce que, au cours des trois prochaines années, 100 000 agriculteurs dans six pays d’Afrique de l’Est et d’Afrique de l’Ouest, aient accès à des engrais fiables, abordables et appropriés, ainsi qu’aux produits connexes et aux services leur permettant d’accroître leur productivité et leurs revenus.

Cet engagement, d’une valeur approximative de cinq millions de dollars sur trois ans, sera mis en œuvre en étroite collaboration avec des partenaires et des intervenants clés dans chacun de ces six pays, afin de s’assurer que le modèle applicable à chacun de ces pays tienne compte de ses spécificités, soit approprié à chaque contexte local et permette d’avoir un impact maximal.

Il fait partie d’une vision beaucoup plus large du Groupe promouvant le développement prospère des agriculteurs en Afrique, en libérant leur potentiel pour nourrir leurs compatriotes africains et pour contribuer à nourrir une population mondiale croissante.

ask.

Dans la même catégorie