GNA More than 5, 800 centres open for EC’s exhibition exercise in Ashanti Region GNA Voters commend EC for SMS verification platform GNA Veep supports Strategic National Stockpile establishment to tackle health emergencies GNA Government urged to develop a comprehensive cervical cancer control plan GNA Voter Register Exhibition begins smoothly but on low key GNA Peace Council to hold 2020 national youth for peace summit GNA Odweanoma Paragliding site to be commissioned during ‘Yenko Kwahu’ Festival GNA Ghana is making moderate progress in nine SDGs APS INONDATIONS : 271 FAMILLES SINISTRÉES RECASÉES SUR UN SITE DE KEUR MASSAR APS PLAN ORSEC : UNE LARGE PART SERA RÉSERVÉE À DIOURBEL, PROMET ALY NGOUILLE NDIAYE

L’intégration régionale intra-OCI, un vecteur important pour atténuer l’impact du Covid-19 (webinaire)


  23 Juillet      4        Diplomatie (755), Politique (11187),

   

Casablanca, 23/07/2020 (MAP) – L’intégration régionale du commerce et des investissements Intra-OCI (Organisation de coopération islamique) constitue un vecteur important pour atténuer l’impact de la pandémie du Covid-19 sur les économies nationales et celle de la région, ont souligné, jeudi, les participants à un webinaire.

La crise induite par la pandémie du coronavirus rend indispensable l’intégration régionale, ont indiqué les participants à ce webinaire organisé sous le thème « l’impact du Covid-19 sur l’intégration régionale du commerce et des investissements Intra-OCI » par le Centre islamique pour le développement du commerce (CIDC).

Ils ont également mis l’accent sur l’importance de la coopération inter-régions en tant que levier de développement régional, à travers notamment la facilitation du commerce et la multiplication des échanges commerciaux, l’atténuation des barrières commerciales et les obstacles non-tarifaires ainsi que l’amélioration du climat des affaires pour encourager les investissements étrangers directs à revenir vers la région et se développer davantage dans le futur.

Pour assurer une relance économique post-Covid-19, les participants ont aussi insisté sur l’accélération de la transformation numérique des pays, en tant que solution et opportunité à saisir pour faire face à cette crise sanitaire et économique, et l’opérationnalisation des accords existants ou en cours de négociation pour le développement du commerce.

Dans ce sens, la directrice générale du CIDC, Latifa Elbouabdellaoui, a indiqué que la crise sanitaire, qui n’a épargné aucune région du monde, a induit une crise économique, la plus profonde depuis un siècle.

« Il s’agit d’une crise d’offre avec l’arrêt des chaînes de production agricoles et de services mais également une crise de demande à cause des mesures de distanciation sociale et de fermeture des frontières terrestres, aériens et maritimes instaurées par les gouvernements pour contenir la propagation du virus et sauver des vies humaines », a-t-elle expliqué.

Elle a, à ce propos, fait observer que cette crise économique, qui n’a pas dévoilé toutes ses facettes, se manifeste par la déstabilisation des chaînes de distribution, ce qui perturbe considérablement les flux internationaux du commerce et les investissements qui évoluent désormais dans un espace ou dans un environnement de moins en moins maîtrisés.

La directrice du CIDC a également noté que les prévisions des organisations et institutions internationales et régionales compétentes font état d’un recul important du commerce mondial des marchandises et des investissements directs étrangers pendant l’année 2020.

« Le plus préoccupant se sont les prévisions quant au basculement de millions de personnes dans la pauvreté extrême d’ici la fin de l’année », a-t-elle déploré. L’espace OCI, à l’instar des autres régions du monde, n’est pas à l’abri de ce choc socio-économique de cette crise, a poursuivi Mme Elbouabdellaoui.

Ceci s’explique par la vulnérabilité dont souffrent les économies de la plupart des pays membre de l’OCI, dont 21 sont des pays moins avancés, a-t-elle fait remarquer, relevant que les différents scenarii qui se profilent à l’horizon de la reprise économique comportent des challenges à relever mais également des opportunités à saisir.

Mme Elbouabdellaoui a noté également que les chaînes de valeurs complexes inter-continentales ont été derrière la déstabilisation de l’économie mondiale, insistant sur la construction d’une intégration économique complète et développer l’échange, le commerce et l’investissement entre les différentes zones de la région OCI.

Afin d’inscrire les pays de l’OCI dans la dynamique de la phase post-covid-19, la directrice du CIDC a souligné la nécessité d’explorer les voies et moyens à même de développer les intégrations régionales de ces pays notamment via le développement des chaînes de valeurs mondiales.

De son côté, le commissaire chargé du commerce, libre circulation et douane à la CEDEAO, Tei Konzi a noté que l’arrivée de la pandémie et les mesures barrières de fermeture constituent un coup très dur pour l’intégration de la CEDEAO à l’instar des autres pays. « Les mesures de fermeture de frontières, le confinement des villes et des conglomérations sont des mesures contraire à la stratégie et politique de la région qui consiste à ouvrir toutes les frontières », a-t-il noté.

La perturbation intervenue au niveau de la libre circulation des personnes et des biens a engendré de problèmes sérieux en mettant en mal les protocoles de la CEDEAO qui a pour objectif de réaliser un marché commun à l’Afrique de l’Ouest.

Il a, en outre, mis en relief l’importance du développement du commerce électronique et de la digitalisation des procédures dans la région, du télétravail ainsi que l’industrie pharmaceutique tout en renforçant les mesures sanitaires.

Pour sa part, le secrétaire général adjoint pour les affaires économiques de la Ligue Arabe, Kamal Hassan Ali, a mis en avant l’impératif d’investir amplement dans la région arabe à même de garantir la sécurité alimentaire et médicale.

« Les défis auxquels nous avons été confrontés pendant la crise sanitaire vont permettre d’accélérer le développement de l’économie arabe », a-t-il estimé.

Le webinaire a été organisé en collaboration avec le département de la stratégie pays et de la coopération de la Banque Islamique de Développement (BID), la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la Ligue des Etats Arabes (LAS) et la Commission Economique et Sociale pour l’Asie Occidentale (UNESCWA).

Dans la même catégorie