GNA Amnesty International Ghana launches annual report AIP Alassane Ouattara assuré que la Côte d’Ivoire est prête pour la monnaie commune GNA Digitalisation has reduced corruption in Ghana AIP Des chasses aux sorciers à Sohoupleu (Danané) GNA Prayer camps want recognition as healthcare providers MAP Le Conseil de sécurité appelle à des élections législatives et présidentielles en Guinée Bissau ABP Education / L’université d’Abomey-Calavi célèbre la journée internationale de la langue maternelle AIP Église Méthodiste Unie: Le premier synode ordinaire de Songon débute vendredi à Agban ABP Gouvernance / La Conférence administrative départementale du Borgou recense les insuffisances liées à l’application des textes de la décentralisation ANP Le Président Issoufou Mahamadou prendra part vendredi à Bruxelles à la Conférence Internationale de Haut Niveau sur le Sahel

Lise Filiatrault souhaite une décentralisation des activités de la francophonie


  21 Novembre      17        Société (34893),

   

Dakar, 21 nov (APS) – L’ambassadrice du Canada au Sénégal, Lise Filiatrault, a exprimé son souhait pour une décentralisation des activités de la francophonie » dans les autres régions du Sénégal afin d’en faire bénéficier les avantages aux populations locales ».

Elle s’exprimait lors de son audience avec le ministre de l’Intégration africaine, du NEPAD et de la Francophonie, Mbagnick Ndiaye, selon une synthèse de la rencontre parvenue à l’APS.

Celle-ci s’est est tenue en prélude du conseil des ministres de la Francophonie prévu du 24 au 26 novembre 2017 à Paris.

L’objectif de cet entretien, qui a eu lieu vendredi dernier,  »était d’échanger sur les perspectives de partenariat et de faire le point sur le rapport institutionnel qu’entretiennent l’OIF et le Sénégal », explique la même source.

Mme Filiatrault, représentante personnelle du Premier ministre canadien auprès de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), a salué  »les efforts du Sénégal en matière de promotion des valeurs de la francophonie » ainsi que  » les performances des Sénégalais dans l’utilisation de la langue française ».

Elle a cité en guise d’exemple, le  »concours de dictée organisé lors de la célébration de la quinzaine de la francophonie » (15 au 31 mars) et remporté par le Sénégal.

Après avoir souhaité une  »décentralisation des activités de la francophonie dans les régions », elle a sollicité l’accompagnement du ministère de Mbagnick Ndiaye  »pour faire connaître les réalisations de l’OIF ».

Ce dernier a, pour sa part, renouvelé au nom de l’Etat sénégalais l’engagement à poursuivre la promotion des valeurs francophones.

Il s’est félicité de  »la qualité des relations de partenariat qui lient le Sénégal et l’OIF ».

 »Au delà de la francophonie institutionnelle, il faut tendre vers la francophonie des peuples », a-t-il suggéré, renouvelant l’engagement de l’Etat du Sénégal à poursuivre ses efforts pour la promotion de la francophonie.

SK/ASG

Dans la même catégorie