ANG « Vazadouro de lixo de Antula ameaça saúde dos populares locais », afirma responsável de saneamento da CMB ANG « Sucessivos governos ignoram estratégias da defesa militar do país », diz o CEMFA ANG Partidos políticos defendem observância das leis que regulam processo eleitoral ANP Niger : La prévalence du diabète de 4,3% est une des plus élevées de la sous-région (Ministre) MAP Kenya: Huit armes à feu, des relevés bancaires et des appareils électroniques saisis aux bureaux et domicile du gouverneur de Migori ABP Les quotidiens à fond sur l’exécution du budget de l’Etat gestion 2019 ANP Le pétrole a procuré des recettes cumulées de plus 650 milliards de FCFA et créé 7000 emplois au Niger ABP Bénin: Les autorités judiciaires en conclave à Djougou pour maîtriser le phénomène de criminalité dans la Donga ABP Des professionnels des médias sensibilisés sur le concept de la police communautaire MAP UNESCO: Le Ghana lance son plan d’action pour la mise en œuvre du Programme sur l’Homme et la biosphère

Lise Filiatrault souhaite une décentralisation des activités de la francophonie


  21 Novembre      38        Société (44395),

   

Dakar, 21 nov (APS) – L’ambassadrice du Canada au Sénégal, Lise Filiatrault, a exprimé son souhait pour une décentralisation des activités de la francophonie » dans les autres régions du Sénégal afin d’en faire bénéficier les avantages aux populations locales ».

Elle s’exprimait lors de son audience avec le ministre de l’Intégration africaine, du NEPAD et de la Francophonie, Mbagnick Ndiaye, selon une synthèse de la rencontre parvenue à l’APS.

Celle-ci s’est est tenue en prélude du conseil des ministres de la Francophonie prévu du 24 au 26 novembre 2017 à Paris.

L’objectif de cet entretien, qui a eu lieu vendredi dernier,  »était d’échanger sur les perspectives de partenariat et de faire le point sur le rapport institutionnel qu’entretiennent l’OIF et le Sénégal », explique la même source.

Mme Filiatrault, représentante personnelle du Premier ministre canadien auprès de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), a salué  »les efforts du Sénégal en matière de promotion des valeurs de la francophonie » ainsi que  » les performances des Sénégalais dans l’utilisation de la langue française ».

Elle a cité en guise d’exemple, le  »concours de dictée organisé lors de la célébration de la quinzaine de la francophonie » (15 au 31 mars) et remporté par le Sénégal.

Après avoir souhaité une  »décentralisation des activités de la francophonie dans les régions », elle a sollicité l’accompagnement du ministère de Mbagnick Ndiaye  »pour faire connaître les réalisations de l’OIF ».

Ce dernier a, pour sa part, renouvelé au nom de l’Etat sénégalais l’engagement à poursuivre la promotion des valeurs francophones.

Il s’est félicité de  »la qualité des relations de partenariat qui lient le Sénégal et l’OIF ».

 »Au delà de la francophonie institutionnelle, il faut tendre vers la francophonie des peuples », a-t-il suggéré, renouvelant l’engagement de l’Etat du Sénégal à poursuivre ses efforts pour la promotion de la francophonie.

SK/ASG

Dans la même catégorie