AIP Législatives 2021 : Les jeunes RHDP Plateau invités à maintenir un climat de paix pour le scrutin électoral AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Les candidats mènent une campagne civilisée à Alépé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre de la Réconciliation nationale appelle à des élections législatives apaisées AIP Législatives 2021: Le candidat du FPI assure mener le combat pour la renaissance de Nassian AIP Côte d’Ivoire-AIP/Législatives 2021: Un environnement pré-électoral apaisé malgré des foyers de tension (Indigo CI) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’ANP et la HACA expliquent leurs modes de régulation en période électorale AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: L’indépendant Diabaté Moussa tente de pêcher des voix à Boundiali AIP COVID-19: 691 nouveaux cas et deux décès enregistrés le 4 mars 2021 en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire-AIP/Législatives 2021: Onagna Berté entend redorer l’image de Tengrela AIP Législatives 2021 : Le candidat indépendant Diaby Mohamed veut des élections sans violence à Divo

L’OFNAC DÉMENT AVOIR RENDU PUBLIQUE LA DÉCLARATION DE PATRIMOINE D’IDRISSA SECK


  2 Février      14        Politique (15614), Société (29458),

   

Dakar, 2 fév (APS) – Les données publiées par certains journaux et présentées comme étant la déclaration de patrimoine d’Idrissa Seck ne proviennent pas de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), déclare ladite institution dans un communiqué reçu mardi à l’APS.

« Plusieurs journaux ont publié récemment des informations sur des biens qui seraient contenues dans la déclaration de patrimoine de monsieur Idrissa Seck, président du Conseil économique, social et environnemental », écrit la cellule chargée de la communication de l’Ofnac.

« Les articles [de presse] en question ont (…) été largement repris par la presse en ligne et [d’]autres médias », ajoute-t-elle, rappelant que « les déclarations de patrimoine sont traitées dans le respect de la stricte confidentialité ».

Le communiqué ajoute que « les personnes (…) préposées à la réception et à la conservation de ces documents sont toutes assermentées ». Dès lors, argue l’Ofnac, « les procédures (…) ne permettent aucune violation des données personnelles des assujettis », c’est-à-dire les personnes qui ont fait leur déclaration de patrimoine auprès de l’organe public anticorruption.

« En conséquence, l’Ofnac tient à préciser que les informations dont il est fait état dans lesdits articles n’engagent que leurs auteurs et ne sauraient émaner de ses services. »

Dans la même catégorie