ABP Bientôt un nouveau code pétrolier pour règlementer le secteur pétrolier au Bénin ABP 36,5 milliards F Cfa pour la protection de la côte à l’Est de Cotonou et la viabilisation du site de construction logements sociaux à Abomey-Calavi ABP Signature à Malanville d’un accord de partenariat entre la FNEN-DADDO et l’ASPEB sur la transhumance transfrontalière. AIB Acquittement  de Laurent Gbagbo et procès du putsch manqué, en vedettes dans la presse burkinabè Inforpress Inforpress e Instituto Camões rubricam protocolo de cooperação para aprimoramento e capacitação profissional da agência Infropress Restauração da Capela Gótica da Igreja de Nossa Senhora do Rosário arranca em Fevereiro e será concluída em Dezembro de 2019 Inforpress Futebol: Fabrício Duarte apita jogo de apuramento da Taça das Confederações AGP Le président Ali Bongo de retour au Maroc pour sa convalescence Inforpress Fogo: Segunda fase de reabilitação do Complexo Educativo Eduardo Gomes Miranda inaugurada na sexta-feira AIB Le Burkina veut améliorer la qualité de son climat d’affaire

Loi de finances 2018 : un budget à forte teneur sociale


  12 Octobre      32        Economie (21983), Finance (3696),

   

Dakar, 11 oct 2017 (APS) – Le projet de loi de finances pour l’année 2018, arrêté à 3 709,10 milliards de francs CFA, met un accent particulier sur les secteurs sociaux auxquels seront consacrés plus de 1161 milliards de francs CFA, soit 42% du total des dépenses hors dette.

« Il s’agit en réalité d’un budget orienté vers les grandes priorités sociales, qui privilégie les dépenses ayant un impact significatif, direct et immédiat sur le quotidien des Sénégalais, dans l’objectif de l’amélioration continue de leur bien-être », relève le communiqué du Conseil des ministres.

Selon le document, « plus de 1161 milliards de francs CFA, soit 42% du total des dépenses hors dette, sont consacrés aux secteurs sociaux ».

Sur cette enveloppe, 40 milliards seront affectés aux bourses de sécurité familiale, 30 milliards à l’entreprenariat rapide des jeunes et des femmes, 38 milliards à la formation professionnelle et l’apprentissage.

De même, 27 milliards sont prévus pour les subventions aux intrants agricoles, 15 milliards pour le PUDC, 14,5 milliards pour les Domaines agricoles communautaires, et cela, « compte non tenu des secteurs de la santé et de l’éducation ».

ASG/ASB

Dans la même catégorie