MAP Covid-19 : le président sénégalais appelle au renforcement des contrôles systématiques du port du masque GNA Police beefs up security to protect ballot boxes at Adaklu ANGOP Covid-19 : Angola regista 207 recuperados e 68 novos casos APS THIÈS : ’’ESPACE NDUGU’’, UN PROJET POUR MODERNISER LE PETIT COMMERCE DANS LES QUARTIERS APS HAUSSE DES CAS DE COVID-19 : MACKY SALL DEMANDE LE RENFORCEMENT DES CONTRÔLES SYSTÉMATIQUES DU PORT DU MASQUE AIP La GESTOCI teste son dispositif de sécurité sur ses installations AIP Le nouveau directeur régional de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle veut accompagner les responsables d’établissement AIP le gouvernement burkinabé estime a hauteur de 113 millions d’euros le soutien de l’union européenne AIP Plus de 2200 nouvelles cartes nationales d’identité disponibles à Dimbokro AIP Bientôt des logements pour les agents des Eaux et Forêts à Songon

Lola/Société : Le CFP de Kokota dans un état d’abandon


  13 Novembre      4        Société (25538),

   

Conakry, 13 nov. (AGP)- Le Centre de Formation Professionnelle (CFP) de la sous-préfecture de Kokota dans la préfecture de Lola n’est plus opérationnel et il se trouve actuellement dans un état d’abandon total.

 

Construit il y a de cela 10 ans par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), ce centre présente de nos jours un visage qui laisse à désirer.

 

Pourtant à l’intérieur dudit bâtiment, on y trouve plusieurs ateliers dont la branche métallique, la teinture, la saponification, la boulangerie moderne, un atelier de transformation agro-alimentaire, tous dotés des équipements complets de dernière génération.

 

Après le lancement des activités en 2013, ce centre n’a fonctionné que quelques temps. Puis tout a été arrêté pour des raisons inavouées.

 

Interrogé, l’un des gérants dudit centre, M. Gnama Kourouma, a dit que le manque de personnel et d’apprenants, la prise en charge financière et la prime allouée au fonctionnement sont entre autres, les causes de la fermeture du CFP de Kokota.

 

Plus loin, M. Kourouma a ajouté que le manque d’assistance des autorités en faveur du centre est aussi remarqué en général, sans oublier de signaler que probablement, les mesures seraient en cours pour la relance des activités.

 

A noter que si rien est fait dans les semaines ou mois à venir, ce bijou de la localité de Kokota va disparaitre car, il n’y a même pas un seul gardien et des voleurs rodent sans cesse au tour du centre situé en pleine brousse.

Dans la même catégorie