MAP Beach soccer:  » Mon objectif, c’est de qualifier le Maroc à la Coupe du Monde 2024  » (sélectionneur) MAP Rabat : Cérémonie en l’honneur des pugilistes marocains sacrés au championnat d’Afrique Elite et au championnat arabe Juniors GNA Ghana trains Rwandan FDA on WHO Benchmarking Tool GNA More people queue for power at Legon ECG sub-station GNA Stakeholders laud VRA for sustainable growth, impressive operational performance GNA Ghana grateful to UK for funding research into Non-Communicable Diseases GNA Mental Health Week launched in Tamale GNA Problem-solving based education curriculum is crucial for sustainable national economic growth GNA Africa’s mineral wealth remains key driver of its transformation- Ambassador Muchanga AIP Côte d’Ivoire-AIP/Des jeunes entrepreneurs formés à la digitalisation de leurs activités

Lola/Société : Le CFP de Kokota dans un état d’abandon


  13 Novembre      52        Société (39922),

   

Conakry, 13 nov. (AGP)- Le Centre de Formation Professionnelle (CFP) de la sous-préfecture de Kokota dans la préfecture de Lola n’est plus opérationnel et il se trouve actuellement dans un état d’abandon total.

 

Construit il y a de cela 10 ans par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), ce centre présente de nos jours un visage qui laisse à désirer.

 

Pourtant à l’intérieur dudit bâtiment, on y trouve plusieurs ateliers dont la branche métallique, la teinture, la saponification, la boulangerie moderne, un atelier de transformation agro-alimentaire, tous dotés des équipements complets de dernière génération.

 

Après le lancement des activités en 2013, ce centre n’a fonctionné que quelques temps. Puis tout a été arrêté pour des raisons inavouées.

 

Interrogé, l’un des gérants dudit centre, M. Gnama Kourouma, a dit que le manque de personnel et d’apprenants, la prise en charge financière et la prime allouée au fonctionnement sont entre autres, les causes de la fermeture du CFP de Kokota.

 

Plus loin, M. Kourouma a ajouté que le manque d’assistance des autorités en faveur du centre est aussi remarqué en général, sans oublier de signaler que probablement, les mesures seraient en cours pour la relance des activités.

 

A noter que si rien est fait dans les semaines ou mois à venir, ce bijou de la localité de Kokota va disparaitre car, il n’y a même pas un seul gardien et des voleurs rodent sans cesse au tour du centre situé en pleine brousse.

Dans la même catégorie