ANP Niger : Le gouvernement se penche sur le phénomène de la mendicité dans le pays ANP Le Président de la République nomme un nouveau président de l’Autorité de lutte contre la corruption au Niger ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats ACAP Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa ACAP Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique GNA Government to establish girls STEM SHS in Accra GNA Murdered Constable Emmanuel Osei laid to rest

Lola/Société : Le CFP de Kokota dans un état d’abandon


  13 Novembre      24        Société (34416),

   

Conakry, 13 nov. (AGP)- Le Centre de Formation Professionnelle (CFP) de la sous-préfecture de Kokota dans la préfecture de Lola n’est plus opérationnel et il se trouve actuellement dans un état d’abandon total.

 

Construit il y a de cela 10 ans par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), ce centre présente de nos jours un visage qui laisse à désirer.

 

Pourtant à l’intérieur dudit bâtiment, on y trouve plusieurs ateliers dont la branche métallique, la teinture, la saponification, la boulangerie moderne, un atelier de transformation agro-alimentaire, tous dotés des équipements complets de dernière génération.

 

Après le lancement des activités en 2013, ce centre n’a fonctionné que quelques temps. Puis tout a été arrêté pour des raisons inavouées.

 

Interrogé, l’un des gérants dudit centre, M. Gnama Kourouma, a dit que le manque de personnel et d’apprenants, la prise en charge financière et la prime allouée au fonctionnement sont entre autres, les causes de la fermeture du CFP de Kokota.

 

Plus loin, M. Kourouma a ajouté que le manque d’assistance des autorités en faveur du centre est aussi remarqué en général, sans oublier de signaler que probablement, les mesures seraient en cours pour la relance des activités.

 

A noter que si rien est fait dans les semaines ou mois à venir, ce bijou de la localité de Kokota va disparaitre car, il n’y a même pas un seul gardien et des voleurs rodent sans cesse au tour du centre situé en pleine brousse.

Dans la même catégorie