AIP COVID-19 : Une augmentation constante des cas d’infection en Côte d’Ivoire (Ministère) APS AIDE D’URGENCE : LES ACTEURS INVITÉS À TERMINER LA DISTRIBUTION DANS UN DÉLAI DE 15 JOURS APS REPRISE DES COURS : LE MAIRE DE KAHI APPUIE 15 ÉCOLES DE SA COMMUNE APS DU MATÉRIEL DE DÉSINFECTION ET DE PROTECTION REMIS AUX ÉCOLES DE NDIANDANE APS COVID-19 : LE DG DE L’ARTP OFFRE 41 TONNES DE RIZ AUX POPULATIONS DE BOKIDIAWÉ AIP Covid-19 : Plus de 600 enseignants et élèves ont regagné Abidjan AIP Pentecôte 2020 : Les guides religieux recommandent le renforcement de la foi chrétienne prôné à Sikensi AIP La mosquée saccagée suite à un affrontement entre frères musulmans à Yorobodi AIP Il trouve la mort dans un accident sur l’axe Dabakala-Katiola MAP Réponse mondiale au coronavirus : Le Maroc, un modèle en Afrique

L’OMS salue les « énormes efforts » entrepris par le Rwanda pour la prévention d’Ebola


  25 Juillet      35        Santé (5425),

   

Kigali, 25/07/2019 (MAP) – L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué jeudi les « énormes efforts » entrepris par le Rwanda pour renforcer sa préparation face au risque Ebola, qui sévit en République Démocratique du Congo voisine.

« Le Rwanda a été proactif et engagé dans la prévention d’Ebola à tous les niveaux depuis que l’épidémie a été déclarée en République démocratique du Congo (RDC) voisine il y a presque un an », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom, dans un communiqué publié par l’organisation mondiale.

Depuis l’apparition d’Ebola en août 2018 à l’est de la RDC, le Rwanda a mis en place une série de mesures de sécurité, incluant le dépistage rapide de personnes arrivant de la RDC, la mobilisation et la vaccination de près de 3000 agents de santé, la mise en place de centres ad hoc, ainsi que la sensibilisation des populations.

Le Chef de l’OMS a confirmé qu’aucun cas d’Ebola n’a été signalé, à ce jour au Rwanda, malgré les niveaux élevés de trafic et de mouvements de personnes entre la RDC et le Rwanda, ajoutant que « Kigali a réalisé des investissements importants dans le cadre de ses efforts de préparation contre le virus Ebola ».

Selon M. Adhanom, tant que l’épidémie mortelle sévit toujours en République démocratique du Congo, « il existe un risque très réel de propagation du virus aux pays voisins ».

Le patron de l’OMS a, en outre, exhorté la communauté internationale à apporter son soutien aux efforts menés par Kigali pour contrer la propagation de l’épidémie.

Mi-juillet courant, le Rwanda s’est déclaré en alerte suite à la confirmation d’un premier cas de fièvre hémorragique Ebola dans la ville congolaise de Goma, située à la frontière rwando-congolaise.

La ministre rwandaise de la Santé, Diane Gashumba, s’est rendue dans le district frontalier de Rubavu pour évaluer l’état de préparation des autorités locales face à Ebola et mobiliser la population locale contre l’épidémie mortelle.

Les deux postes frontières entre le Rwanda et la RDC dans le district de Rubavu constituent une artère principale pour le commerce et la circulation des personnes et des biens où plusieurs milliers de personnes franchissent quotidiennement la frontière.

Des exercices de simulation de prévention d’Ebola ont été menés aux hôpitaux de Kanombe et de Gihundwe ainsi qu’à l’aéroport international de Kamembe et au centre de traitement d’Ebola de Rugerero.

Un centre de traitement du virus a été également mis en place au Rwanda. Par ailleurs, 23 unités d’isolement sont en cours de préparation dans les hôpitaux des 15 districts à haut risque.

L’actuelle épidémie dans l’est de la RDC est la deuxième plus importante dans l’histoire de la maladie après celle qui a tué près de 11.000 personnes en Afrique de l’Ouest (Guinée, Liberia, Sierra Leone) en 2013-2014.

Selon le ministre congolais de la Santé, il y a eu 1.655 décès (1 561 confirmés et 94 probables) et 694 personnes guéries.

Dans la même catégorie