AGP Sénégal : la BAD soutient un projet de « valorisation des eaux » pour le développement des chaînes de valeur agricoles avec plus de 60 millions d’euros AGP Guinée/Economie : 5.000 tonnes de poissons disponibles pour la période de repos biologique à Sonit-Pêche ANGOP L’Angola prêt à empêcher une éventuelle propagation du virus Ebola ANGOP L’Angola appelle à un débat permanent sur le flux illicite d’armes en Afrique GNA Forum of Heads of Girl’s SHS holds 2019 Summer Camp GNA Addressing campus unrest: administrators key to ensuring stability GNA Honour your tax obligations—Oxfam Ghana AGP Boké-Environnement : Le Réseau-Environnement-Bauxite reboise les alentours du Gouvernorat AGP Boké-Société : Le président des transporteurs miniers pour la préservation de la paix AGP Labé-Jeunesse : Des jeunes en conflit à Djonfo, Le préfet de Labé appelé en renfort

L’ONG AIMES-AFRIQUE PRESENTE LE BILAN DE SA CAMPAGNE DANS LES CINQ REGIONS AUX DIPLOMATES ET MEDIAS A ANEHO


  24 Juin      12        Santé (6991),

   

Aného, 24 juin (ATOP) – L’ONG Association Internationale des Médecins pour la Promotion de l’Education et de la Santé en Afrique (AIMES-AFRIQUE) a présenté, le 21 juin à Aného, le bilan de sa campagne nationale de consultations foraines et de traitements gratuits de patients, organisée dans cinq préfectures du pays.
Etaient présents à cette rencontre des diplomates du Système des Nations Unies et de l’UE, des représentants des medias ainsi que des responsables de la médecine traditionnelle et du Centre Hospitalière Préfectoral CHP d’Aného. L’intérêt de cette présentation est de leur montrer le travail abattu par AIMES-AFRIQUE depuis la ville de Badou (région des Plateaux), en passant par Mango (région des Savanes), Pagouda (région de la Kara), Tchamba (région Centrale) avant de chuter à Aného dans la région Maritime.
En effet, de 5.000 consultations et 500 interventions chirurgicales prévues, l’ONG est arrivée à 10.061 consultations et 894 interventions chirurgicales pour soigner les collapsus utérins, des goitres, des hernies, des fibromes, des cataractes dans les spécialités comme l’ophtalmologie, l’ORL, la gynécologie, la stomatologie, la médecine et chirurgie générale.
Dans les Lacs, les 18 et 19 juin, l’équipe de AIMES-AFRIQUE a consulté des patients dans les Centre médico-social à Agbodrafo, Anfoin, Aklakou et Glidji et les cas graves ont été référésau CHP Aného où 256 personnes ont suivi, du 20 au 22 juin, des opérations chirurgicales et bénéficié de dons de médicaments pour leur guérison complète.
Le président de l’ONG AIMES-AFRIQUE, Dr Michel Kodom a présenté les actions menées mais aussi les pesanteurs et les limites de cette campagne organisée grâce à l’appui du Président de la République, Faure Gnassingbé et de son Gouvernement ainsi que du Système des Nations Unies, de la Délégation de l’UE au Togo et de l’association Togohilfe e.v.. Il a exprimé sa gratitude à ces bienfaiteurs et souhaité que d’autres patients bénéficient des mêmes prises en charge dans un proche futur. Il a félicité les préfets et les maires, les chefs traditionnels, le personnel soignant des hôpitaux et centre de santé qui les ont techniquement appuyés de même que les médias sans lesquels le slogan « Amener l’hôpital vers les populations » serait vain.
Outre ces aspects techniques, l’ONG AIMES-AFRIQUE a formé durant une journée des infirmiers et assistants médicaux pour le suivi technique des patients opérés ; de même que des tradipraticiens pour la détection et le référencement de patients souffrant de maux chroniques ou opérables vers les principaux centre de santé de leurs milieux.
Des ouvrages sur le code de la santé publique leur ont été remis pour un travail efficient dans chaque milieu.
Le coordonnateur du Système des Nations Unies au Togo, Damien Mama, le Chargé d’Affaires de la Délégation de l’UE au Togo, Bruno Hanses, le représentant de l’association Togohilfe e. v. au Togo, Solim et le président de l’Association des Tradithérapeutes des Lacs, Ako Vignon, ont félicité l’ONG AIMES-AFRIQUE et son président pour leurs prouesses en si laps de temps. Ils ont encouragé l’ONG de continuer sur cette lancée et promis de faire le nécessaire pour l’appuyer dans sa quête d’une bonne santé et du bien-être des populations depuis Cinkassé jusqu’à Aného.

Dans la même catégorie