AGP Gabon : Célébration à Libreville de la journée nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite Angop L’Exécutif et le FMI signent un contrat de gestion financière APS Gestion des villes: Macky Sall invite les états africains à s’adapter aux solutions innovantes APS Agriculture intelligente: 80 millions de dollars pour les petits agriculteurs de la CEDEAO APS ODD: La pêche INN jugée nuisible aux efforts des états mebres de la CSRP APS Un accès universel aux services sociaux visé à l’horizon 2024 APS Abdoulaye Diop: Le secteur de la publicité est plombé par l’absence d’un cadre juridique adapté APS Après le Real, le PSG s’informe sur Sadio Mané (Média) GNA Women and youth trained in modern reed crafts GNA We are ready to support mining companies to protect the environment – Forestry Commission

L’ONG « DDEF » déplore les mauvaises conditions de travail des femmes congolaises


  6 Novembre      1       

   

Kinshasa, le 06 octobre 2019 (ACP) –   L’ONG ‘’Défense des droits des enfants et des femmes (DDEF)’’ déplore les mauvaises conditions dans lesquelles de nombreuse femmes évoluent dans leur profession où leurs mouvement sont restreints empêchant leur éclosion.
Le président de cette ONG Me Célestin kutenalo, précise que  les femmes interviennent moins que les hommes dans les décisions sur le devenir de leur structure professionnelle et sont exposées par contre aux violences,  discriminations de toutes sortes. Il a plaidé pour  que les  femmes et les hommes bénéficient des mêmes droits et des mêmes conditions, grâce à la mise en œuvre de la dimension genre.
S’exprimant sur le rôle important que la femme assume déjà dans la société, il a noté que ces dernières contribuent à la réduction de la pauvreté et  la sécurité alimentaire ainsi qu’à l’éducation et l’encadrement des  enfants.
L’inégalité entre les femmes constitue l’un des principaux obstacles au développement durable, à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté, a-t-il encore renchéri.
Il a enfin rappelé que la pauvreté reste intimement associée au sexe car  selon les statistiques récentes, les femmes représentent  près de  70%  des personnes vivant dans une grande précarité.
Pour sortir de cette situation, le président de l’ONG «  DDEF » a demandé aux législateurs de voter des lois  devant permettre aux femmes  d’avoir l’accès  facile notamment aux soins de santé, à l’éduction et aux instances   de  prise des décisions.

ACP /Kayu/May

Dans la même catégorie