APS CORONAVIRUS : À GUÉDIAWAYE, UNE CONTRIBUTION DE 500.000 FRANCS CFA DES MILITAIRES À LA RETRAITE APS LA CAN 1986 A SUSCITÉ L’ENGOUEMENT DES SÉNÉGALAIS POUR LE FOOTBALL (ANCIEN JOUEUR) APS UN SUSPECT ARRÊTÉ POUR ‘’VANDALISME’’ AU MONUMENT DE LA RENAISSANCE AFRICAINE AIP COVID 19: Des kits hygiéniques remis à des collectivités AIP COVID 19: Au total 421 personnes interpellées pour non respect du couvre-feu AIP COVID-19: Six individus condamnés à six mois de prison pour violation du couvre-feu à Abengourou GNA Ghana is not on its knees for food – Agriculture Minister GNA Ellembelle DCE Intensifies Public Education on COVID-19 GNA Use ECG power app to buy power and pay bills – ECG tells public AGP Guinée-Politique : Le referendum constitutionnel est une affaire intérieure de la Guinée (Gouvernement Chinois)

L’ONG « DDEF » déplore les mauvaises conditions de travail des femmes congolaises


   

Kinshasa, le 06 octobre 2019 (ACP) –   L’ONG ‘’Défense des droits des enfants et des femmes (DDEF)’’ déplore les mauvaises conditions dans lesquelles de nombreuse femmes évoluent dans leur profession où leurs mouvement sont restreints empêchant leur éclosion.
Le président de cette ONG Me Célestin kutenalo, précise que  les femmes interviennent moins que les hommes dans les décisions sur le devenir de leur structure professionnelle et sont exposées par contre aux violences,  discriminations de toutes sortes. Il a plaidé pour  que les  femmes et les hommes bénéficient des mêmes droits et des mêmes conditions, grâce à la mise en œuvre de la dimension genre.
S’exprimant sur le rôle important que la femme assume déjà dans la société, il a noté que ces dernières contribuent à la réduction de la pauvreté et  la sécurité alimentaire ainsi qu’à l’éducation et l’encadrement des  enfants.
L’inégalité entre les femmes constitue l’un des principaux obstacles au développement durable, à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté, a-t-il encore renchéri.
Il a enfin rappelé que la pauvreté reste intimement associée au sexe car  selon les statistiques récentes, les femmes représentent  près de  70%  des personnes vivant dans une grande précarité.
Pour sortir de cette situation, le président de l’ONG «  DDEF » a demandé aux législateurs de voter des lois  devant permettre aux femmes  d’avoir l’accès  facile notamment aux soins de santé, à l’éduction et aux instances   de  prise des décisions.

ACP /Kayu/May

Dans la même catégorie