NAN Minimum wage: Nigerians react to disparity between federal, state workers NAN 29 governorship candidates sign peace accord in Kano AIB Burkina/Putsch 2015 : «Je n’ai jamais été l’envoyé du général Diendéré» (Sergent-chef Roger Koussoubé) AIB Burkina : une association demande la suppression des cotisations APE GNA Nana Bosoma central market turns « Sodom and Gomorrah » GNA Management of Ankobra Beach resort clears Ankobra river bank GNA Vice President Bawumia attends World Economic Forum GNA GSAand Nestlé Ghana Ltd sign strategic partnership agreement AGP Mamou: suspension et report de la mise en place du conseil communal de Ouré-Kaba suite à un malentendu entre élus du RPG AGP Ville de Conakry: la journée de participation citoyenne  » Conakry Ville Propre » aura lieu le samedi 26 janvier 2019

L’ONG Leading women of Africa préoccupée par l’autonomisation économique de la femme en RDC


  22 Septembre      35        Economie (22035), LeaderShip Feminin (365),

   

Kinshasa, 22 Septembre 2016 (ACP)- Mme Jocelyne Nkongolo de l’ONG « Leading women of Africa », s’est déclarée préoccupée par la question liée à l’autonomisation économique de la femme congolaise qui, selon elle, figure parmi les clés du développement durable des pays, dans un document remis jeudi à l’ACP.

Selon Mme Nkongolo, aspirer à une nouvelle ère en RDC, suppose qu’une génération des femmes congolaises soit émancipée pour affronter les défis économiques à l’horizon 2020. Elle a fait savoir que cela passe par l’échange des opportunités économiques entre les femmes congolaises et celles d’autres africains.

Cette approche, a-t-elle indiqué dans ce document, permettra entre autres, de développer un réseau solide et structuré des femmes, de créer des opportunités d’affaires et d’investissements pour les femmes Congolaises et d’accélérer le processus de création des petites et moyennes entreprises où les femmes seraient propriétaires.

Elle a précisé que des programmes de renforcement des capacités et de formation des femmes, seront organisés en collaboration avec le gouvernement, les organisations non gouvernementales, tant nationales qu’internationales et le secteur privé.

Pour parvenir à cet objectif, Mme Nkongolo a préconisé la création d’un fonds d’assistance financière au bénéfice des femmes entrepreneurs congolaises. L’ONG Leading women of Africa est née dans le but de participer à la réalisation de cet objectif et de promouvoir l’autonomisation économique de la femme congolaise en la faisant participer activement à la vie économique sur le territoire national.

Mme Nkongolo a plaidé auprès des partenaires techniques et financiers (PTF) et des partenaires au développement (PD) pour la participation active de la femme à la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement (OMD). ACP/FNG/Kayu/JGD

Dans la même catégorie