STP-Press Ministro Adlander de Matos recebe delegação portuguesa do Ministério de Trabalho numa missão do reforço da cooperação AIP Côte d’Ivoire/Réflexions à Yamoussoukro sur des plans de développement du pétrole et énergie en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire/ La construction d’un pont à deux voies souhaitée sur la rivière Bâ à Broukro-Banouan AIP Côte d’Ivoire/ CEPE 2019: Un taux national de réussite de 84,48% enregistré AIP Côte d’Ivoire/ BTS 2019 : Plus de 360 candidats à Dimbokro APS VERS LA RÉHABILITATION DES CENTRES D’APPUI AU DÉVELOPPEMENT LOCAL (MINISTRE) APS CASAMANCE : DES POURPARLERS RÉCLAMÉS POUR ‘’ÉTEINDRE LES SIGNAUX ROUGES’’ ACP L’évêque de Butembo-Beni plaide pour la catégorisation des refugiés à accueillir GNA ROPAA Committee begins engagement of Diaspora GNA “Rehabilitate our roads”, communities in Ayensuoanu appeal

L’ONG Leading women of Africa préoccupée par l’autonomisation économique de la femme en RDC


  22 Septembre      47        Economie (24303), LeaderShip Feminin (457),

   

Kinshasa, 22 Septembre 2016 (ACP)- Mme Jocelyne Nkongolo de l’ONG « Leading women of Africa », s’est déclarée préoccupée par la question liée à l’autonomisation économique de la femme congolaise qui, selon elle, figure parmi les clés du développement durable des pays, dans un document remis jeudi à l’ACP.

Selon Mme Nkongolo, aspirer à une nouvelle ère en RDC, suppose qu’une génération des femmes congolaises soit émancipée pour affronter les défis économiques à l’horizon 2020. Elle a fait savoir que cela passe par l’échange des opportunités économiques entre les femmes congolaises et celles d’autres africains.

Cette approche, a-t-elle indiqué dans ce document, permettra entre autres, de développer un réseau solide et structuré des femmes, de créer des opportunités d’affaires et d’investissements pour les femmes Congolaises et d’accélérer le processus de création des petites et moyennes entreprises où les femmes seraient propriétaires.

Elle a précisé que des programmes de renforcement des capacités et de formation des femmes, seront organisés en collaboration avec le gouvernement, les organisations non gouvernementales, tant nationales qu’internationales et le secteur privé.

Pour parvenir à cet objectif, Mme Nkongolo a préconisé la création d’un fonds d’assistance financière au bénéfice des femmes entrepreneurs congolaises. L’ONG Leading women of Africa est née dans le but de participer à la réalisation de cet objectif et de promouvoir l’autonomisation économique de la femme congolaise en la faisant participer activement à la vie économique sur le territoire national.

Mme Nkongolo a plaidé auprès des partenaires techniques et financiers (PTF) et des partenaires au développement (PD) pour la participation active de la femme à la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement (OMD). ACP/FNG/Kayu/JGD

Dans la même catégorie