MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP Le WAC à Pretoria pour confirmer ses ambitions africaines AGP Gabon : Un greffier retrouvé mort à son domicile à Makokou MAP Washington condamne « dans les termes les plus vigoureux » l’attaque terroriste de Nairobi MAP Poursuite des travaux de la 37e session préparatoire du prochain sommet de l’UA MAP Attaque de Nairobi: 21 personnes tués, non encore identifiées STP-Press João Costa Alegre é reeleito presidente do Comité Olímpico são-tomense e põe fim a crise olímpica no País MAP Deux suspects liés à l’attaque terroriste de Nairobi arrêtés par la police

L’Onu appelle à investir au moins 200 millions de dollars pour l’accès des femmes africaines à Internet


  19 Mars      63        Photos (20290), Société (46217), Téchnologie (882),

   

New York (Nations unies), 19/03/2018 (MAP) – L’Onu-Femmes et deux ONG internationales ont appelé lundi les gouvernements à investir au moins 200 millions de dollars pour booster l’accès des femmes africaines à Internet.

Selon une étude co-réalisée par Onu-Femmes, Web Foundation et l’Alliance for Affordable Internet, les gouvernements africains disposent de 408 millions de dollars de fonds destinés à élargir l’accès à Internet, mais ces fonds dits des Services universels et d’Accès restent généralement non-utilisés dans les coffres des Etats.

La recherche, publiée à l’occasion de la 62è Commission sur la condition de la femme, qui se tient à New York jusqu’au 23 courant, a conclu que plusieurs pays africains n’agissent pas pour faciliter la connexion des femmes, entre autres franges de la population, à la Toile.

Au moins six millions de femmes peuvent être connectées à Internet, ou 16 millions formées sur son utilisation, si ces fonds sont utilisés, indiquent les auteurs du document, avertissant que l’inactivité des Etats à cet égard risque d’élargir le fossé des inégalités et d’entraver le développement.

Seulement 22 pc de la population en Afrique est connectée à Internet, et le continent compte le plus grand écart d’utilisation de la Toile entre les hommes et les femmes (25 pc), selon l’Onu.

Le rapport regrette aussi que la plupart des gestionnaires de ces fonds « ne comprennent encore amplement l’importance d’investir dans des solutions pour réduire la fracture numérique entre les sexes ».

Dans la même catégorie