APS UNE ASSOCIATION VEUT PUBLIER UNE BANDE DESSINÉE SUR LES PROBLÈMES ENVIRONNEMENTAUX APS HAJJ : LA DÉLÉGATION GÉNÉRALE AU PÈLERINAGE RENCONTRE LES VOYAGISTES ET DES PÈLERINS DE THIÈS MAP Le Maroc, un partenaire de référence pour l’Andalousie (président du gouvernement andalou) GNA ‘Karela players are aiming at historical achievement’ – Alagidede ACI LA MAIRIE DE BACONGO ORGANISE «UN VILLAGE RÉCRÉATION » EN JUILLET PROCHAIN ACI CONGO: NÉCESSITE DE CRÉER LE TITRE HONORIS CAUSA A UNIVERSITÉ MARIEN NGOUABI GNA Togbe Afede to bury mother June 29 GNA Petroleum Commission secures training for Ghanaian students in Canada GNA NDC Activist calls for fairness in employment opportunities GNA Government releases new Tertiary Education Policy Reforms

L’Onu appelle à investir au moins 200 millions de dollars pour l’accès des femmes africaines à Internet


  19 Mars      82        Photos (21076), Société (49688), Téchnologie (943),

   

New York (Nations unies), 19/03/2018 (MAP) – L’Onu-Femmes et deux ONG internationales ont appelé lundi les gouvernements à investir au moins 200 millions de dollars pour booster l’accès des femmes africaines à Internet.

Selon une étude co-réalisée par Onu-Femmes, Web Foundation et l’Alliance for Affordable Internet, les gouvernements africains disposent de 408 millions de dollars de fonds destinés à élargir l’accès à Internet, mais ces fonds dits des Services universels et d’Accès restent généralement non-utilisés dans les coffres des Etats.

La recherche, publiée à l’occasion de la 62è Commission sur la condition de la femme, qui se tient à New York jusqu’au 23 courant, a conclu que plusieurs pays africains n’agissent pas pour faciliter la connexion des femmes, entre autres franges de la population, à la Toile.

Au moins six millions de femmes peuvent être connectées à Internet, ou 16 millions formées sur son utilisation, si ces fonds sont utilisés, indiquent les auteurs du document, avertissant que l’inactivité des Etats à cet égard risque d’élargir le fossé des inégalités et d’entraver le développement.

Seulement 22 pc de la population en Afrique est connectée à Internet, et le continent compte le plus grand écart d’utilisation de la Toile entre les hommes et les femmes (25 pc), selon l’Onu.

Le rapport regrette aussi que la plupart des gestionnaires de ces fonds « ne comprennent encore amplement l’importance d’investir dans des solutions pour réduire la fracture numérique entre les sexes ».

Dans la même catégorie