MAP M. Bourita à Bamako porteur d’un message d’encouragement, d’amitié et de solidarité APS UN PROJET D’ASSISTANCE SOUS FORME DE TRANSFERTS MONÉTAIRES CIBLE PLUS DE 145.000 PERSONNES DANS 12 DÉPARTEMENTS APS MACKY SALL : « LE TER VA DÉMARRER DANS LES PROCHAINS MOIS » AIP Côte d’Ivoire –AIP / Le journal  » l’Inter  » rafle le prix du meilleur organe de presse de la CAIDP ANP Des journalistes ouest-africains en formation sur la lutte contre les crimes économiques et financiers ANP Rencontre des Cadres de la Communication : Les participants recommandent un rehaussement des subventions allouées au secteur APS LE PRÉSIDENT SALL PRESSE LE GOUVERNEMENT D’ACCÉLÉRER LES RÉFORMES DANS PLUSIEURS SECTEURS APS AGROÉCOLOGIE : DES ORGANISATIONS PAYSANNES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE PEAUFINENT LEUR CONTRIBUTION À LA POLITIQUE AGRICOLE NATIONALE APS MAGAL 2020 : SONATEL RENFORCE SA PRÉSENCE APS VERS UN ALLÉGEMENT FISCAL POUR LA PRESSE ET LE TOURISME SUR LA PÉRIODE 2020-2021

L’OPERATION DE TRAVAUX PRIORITAIRES DE PETITES INFRASTRUCTURES RURALES DANS LA ZONE DE L’AGROPOLE DU BASSIN DE LA KARA LANCE


  15 Juillet      15        Société (23190),

   

Lomé, 15 juil. (ATOP) – L’Agence de Promotion de Développement des Agropoles au Togo (APRODAT) a lancé l’opération de travaux prioritaires de petites infrastructures rurales dans la zone de l’agropole du bassin de la Kara le mardi 14 juillet au Centre de Transformation Agricole (CTA) de Sanda-Kagbanda dans la préfecture de Bassar.
Ces travaux prioritaires sont notamment, la réalisation de 10 retenues d’ eau qualifiées de mini barrages ; l’ aménagement de 1000 ha de périmètre adjacent aux retenues exploitables en raison de 100 ha par retenue d’ eau pour la riziculture pendant l’hivernage et pour le maraîchage en contre saison  où il sera développé la culture de tomate, de choux, de laitue, de piment et autres ; la délimitation de 4 blocs standards de 100 ha chacun pour la mise en œuvre de la production en régie par les agro entrepreneurs ; la construction de 100 forages équipés de pompes mixtes solaire et à motricité humaine. En outre, il sera procédé aussi à une opération de plantation comparatrice de 5000 plants composés d’essence utilitaires comme le Néré
Cette opération vise la mise à disposition des populations des espaces aménagés pour améliorer leur capacité de production et de résilience en vue de leur épanouissement et du développement local.
Le directeur général de l’APRODAT, Dr. Togbui Ari Edème Akouvi, a rendu hommage au chef de l’Etat pour son implication en vue du démarrage effectif des travaux de l’agropole du bassin de la Kara. Pour lui, cette opération permettra de créer une image de ce que devra représenter le modèle d’exploitation sur le périmètre de l’agropole afin d’inciter les investisseurs à s’y installer. Il s’est félicité de l’engagement des populations bénéficiaires et des autorités locales à œuvrer pour la matérialisation de cette vision si chère au président de la République.
Le chef d’antenne de l’APRODAT Kara, Amadou Ali, en présentant l’agropole du bassin de la Kara, a défini une agropole comme étant le fait de regrouper en un endroit les acteurs pour faire la production, la transformation et la commercialisation des produits. « Pour l’agropole du bassin de la Kara, les acteurs sont regroupés autour de l’agroparck de Broukou qui est la partie centrale de l’agropole qui abrite les usines de transformation. Tout autour de l’agroparck, se trouve la zone de production ou la zone d’influence de l’agropole. Cette zone couvre 4 préfectures et s’étend sur 19 cantons avec onze CTA. Les 4 préfectures de la zone d’influence de l’agropole du bassin de la Kara sont notamment Dankpen, Bassar, Doufelgou et Kéran », a-t-il indiqué. Il a relevé tous les aspects de cette agropole puis expliqué son fonctionnement tout en soulignant qu’elle permettra la création de plusieurs emplois au profit des jeunes, des femmes et tous les producteurs agricoles.
Le préfet de Bassar, Col. Bonfo Faré Jean, s’est réjoui du choix de sa localité pour abriter le lancement de cette opération. Il a appelé les populations bénéficiaires, les chefs traditionnels et propriétaires terriens au bon usage et à l’entretien des ouvrages qui seront réalisés et surtout à faciliter la sécurisation foncière dans le cadre de ce projet.
Les bénéficiaires à travers leur porte-parole, Wala Tagba, ont remercié le chef de l’Etat pour toutes ces actions en vue du développement du monde rural. Pour eux, les travaux lancés permettront aux producteurs agricoles de mener des activités qui vont limiter le chômage dans leurs différentes localités.
Cette cérémonie de lancement qui s’est déroulée en présence des préfets de la région de la Kara, des cadres du monde rural  a été aussi marquée par la remise symbolique des plants aux populations pour le reboisement. Elle a pris fin par la vise du site d’une retenue d’eau au CTA de Sanda-Kagbanda.

Dans la même catégorie