APS THIÉNABA : DES ’’ÉTUDES SONT EN COURS’’ POUR L’ÉLECTRIFICATION DU VILLAGE DE THIOTY (DG SENELEC) AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 23/10/2020 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké

L’opposition appelle à une phase active de la désobéissance civile


  16 Octobre      16        Politique (12187),

   

Abidjan, 16 oct 2020 (AIP)- Le porte-parole de la plateforme de l’opposition, le président du Front populaire ivoirien (FPI),Pascal Affi N’guessan, a appelé, vendredi 16 octobre, à une phase active de la désobéissance civile visant à faire barrage à toutes les activités menées lors de la campagne électorale et de l’élection du 31 octobre 2020.

« Nous entrons dans la phase active. Ensemble, nous lançons un appel solennelle à nos militants, nos électeurs et à tous nos compatriotes épris de justice et de paix et leur demandons avec fermeté de faire barrage au coup d’Etat électoral », a lancé M. Affi N’guessan, lors d’une conférence de presse au siège du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) à Cocody, en présence de plusieurs leaders de l’opposition ivoirienne.

Affi N’guessan, en l’absence du président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, a précisé que cette seconde phase de la désobéissance civile vise à empêcher le convoyage et la distribution du matériel électoral, l’affichage électoral, les meetings de campagne, la distribution et retrait des cartes d’électeurs et manifester par tous moyens appropriés pour s’opposer à un éventuel « braquage électoral ».

Candidats retenus par le Conseil constitutionnel pour cette élection présidentielle, Pascal Affi N’guessan du Front populaire ivoirien et Henri Konan Bédié du PDCI-RDA disent ne pas être concernés par le processus électoral en cours. Ils l’ont exprimé dans une déclaration, jeudi 15 octobre 2020.

Réunis au sein d’une coalition, ces deux candidats demandent le retrait de la candidature du président sortant, Alassane Ouattara, qu’elle juge “anticonstitutionnelle”, et réclame au préalable la recomposition de la Commission électorale indépendante (CEI), l’audit de la liste électorale et l’ouverture d’un dialogue avec le pouvoir.

La campagne électorale des élections présidentielles du 31 octobre a démarré depuis, jeudi 15 octobre 2020. Près de 7.495.082 dont 7.397.413 électeurs en Côte d’Ivoire et 97.669 électeurs à l’étranger, selon les chiffres communiqués par la Commission électoral indépendant (CEI) sont invités a retirés leurs cartes dans les différents centres.

(AIP)

Dans la même catégorie