APS JOSEPH KOTO SE VERRAIT PLUS À LA TÊTE D’UNE ÉQUIPE NATIONALE QUE D’UN CLUB APS COVID-19 : DAKAR ET THIÈS RESTENT SOUS COUVRE-FEU POUR HUIT JOURS SUPPLÉMENTAIRES APS RÉFRACTAIRE AU TRAFIC D’INFLUENCE, MARÈME FAYE SALL POUR DES SOLLICITATIONS DIRECTES APS JOSEPH KOTO : ‘’C’EST DIFFICILE DE SUIVRE LE CHAN SANS LE SÉNÉGAL’’ APS LA MAIRIE DE DIAMNIADIO ADOPTE UN BUDGET ANNUEL DE PRÈS DE 3,4 MILLIARDS DE FRANCS CFA APS DES SCIENTIFIQUES SE PENCHENT SUR LA FIABILITÉ DES VACCINS CONTRE LE COVID-19 APS DES SÉNÉGALAIS DE PROVINCES CATALANES RÉCLAMENT UN CONSULAT DE PROXIMITÉ APS ABDOULAYE DIOP : « CHEIKH NGAÏDO BÂ ÉTAIT REMARQUABLE PAR SON ÉLÉGANCE SUR TOUS LES PLANS » APS GRAINES D’ARACHIDE : PLUS DE 46.000 TONNES COLLECTÉES, SELON MODOU DIAGNE FADA AIP COVID-19: Des cas graves en réanimation et sous assistance respiratoire (Ministère)

LOUGA : 28 JEUNES FORMÉS SUR LES TECHNIQUES DE DJ ET GESTION ÉVÉNEMENTIELLE


  24 Décembre      10        Arts & Cultures (1393),

   

Louga, 23 déc (APS) – L’Association Ndjambour Hip Hop a remis, mercredi à Louga, à vingt-huit jeunes des attestations de fin de formation sur les techniques du métier de DJ (Djing), de gestion événementielle et de développement de carrière artistique, a constaté l’APS.

La cérémonie de remise des attestations s’est tenue en marge de la célébration de la 11ème édition du Festival Ndiambour hip hop de 72 heures. La formation qui a duré trois jours a porté aussi sur la chronologie de l’organisation de spectacle et le plan d’aménagement, sur les dispositifs réglementaires à respecter et comment gérer les imprévus lors d’un spectacle.
‘’Compte tenu de la situation sanitaire mondiale, il a fallu revoir l’organisation de l’événement afin de l’adapter au contexte actuel. En lieu et place des festivités, nous avons maintenu les formations’’, a expliqué le président de l’association Ndjambour Hip Hop, Seydou Gallo Diop.
Ainsi, 15 jeunes ont été formés sur les techniques de DJing et 13 autres sur la gestion événementielle et développement de carrière artistique.
‘’Hip Hop rime avec jeunesse et cette jeunesse a besoin de formation et de connaissance dans ce domaine. Le milieu de la culture est large et diversifié et nous essayons d’aider et de former chaque personne dans le milieu où il évolue’’, a-t-il indiqué.
Pour les autres éditions à venir, le président de l’association Ndjambour Hip Hop a promis que la formation sera élargie aux autres départements de la région afin de permettre à plus de jeunes d’en bénéficier.

Dans la même catégorie