MAP CHAN-Cameroun 2021 : Résultats des matches du mardi 26 janvier ANGOP COVID-19: ANGOLA REGISTA 77 NOVOS CASOS E 61 RECUPERADOS NAS ÚLTIMAS 24 HORAS MAP CHAN des joueurs locaux (3è journée/Groupe C) : Le Maroc bat l’Ouganda (5-2) et passe en quarts de finale MAP Nigeria : Buhari remplace les principaux chefs de l’armée MAP L’accélérateur marocain « La startup Factory » reçoit le Label AFRIC’INNOV APS COVID-19 : A FATICK, LES DOUANES SE MOBILISENT CONTRE TOUT TRAFIC ILLICITE DE DOSES DE VACCINS AIP Côte d’Ivoire-AIP/Les retraités de la CGRAE se forment pour l’amélioration de leurs conditions de vie AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Plus de 850 personnes bénéficient du FASI dans la région du Worodougou AIP Côte d’Ivoire – AIP/ 53 personnes recrutées pour les THIMO à Séguéla AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Des intrants biologiques à la disposition des agriculteurs de Korhogo

LOUGA : AUTORITÉS ET CONSOMMATEURS SENSIBILISÉS SUR LA NOUVELLE RÈGLEMENTATION DE LA BOULANGERIE


  7 Décembre      14        Société (27816),

   

Louga,7 déc (APS ) – La Fédération nationale des boulangers du Sénégal et le regroupement des boulangers du Sénégal ont tenu, lundi, à Louga, une rencontre pour sensibiliser divers acteurs, dont les autorités locales et administratives et les consommateurs de la région sur le nouveau décret réglementant le secteur de la boulangerie et la nécessité de son application correcte.

Le chef de l’Etat a signé le décret 2019-2277 réglementant les activités de production, de distribution et de vente des produits de boulangerie et des pâtisseries au Sénégal.

Cette nouvelle disposition réglementaire visant à formaliser davantage le secteur, a été officialisée en janvier dernier.

Les boulangers disposaient d’un délai de six mois pour se conformer aux nouvelles normes, mais des difficultés ont été notées dans l’application de ces mesures.

‘’La réglementation a tout pris en compte’’, a souligné le président de la Fédération nationale des boulangers du Sénégal, Amadou Gaye, citant la composition du pain, son taux d’hydratation, sa longueur et son poids. Il juge que ’’le respect de ces normes est important’’ et précise que ’’ce qui reste à faire’’, c’est l’’’application’’ du décret.

Selon M. Gaye, les collectivités locales et les autorités administratives doivent jouer chacun leur rôle dans la sensibilisation et l’application de ce décret réglementant la boulangerie.

‘’La distribution du pain pose problème dans ce pays de même que la vente. C’est à ce niveau que nous interpellons les autorités locales. Si ce n’est pas appliqué, il y aura des troubles du pain beaucoup plus graves que les précédents’’, a-t-il averti.

‘’Nous n’accepterons plus la non application de ce décret, ni que la vente du pain se fasse dans des conditions non hygiéniques, dans les boutiques de quartier. Nous invitons les consommateurs à prendre leurs responsabilités’’, a-t-il insisté.

Le président de la fédération nationale des boulangers du Sénégal indique qu’au terme de cette tournée nationale de sensibilisation, un atelier de restitution est prévu prochainement. Il s’agira, a-t-il expliqué, de déterminer le moment où tous les boulangers devront procéder à leur déclaration, afin que le décret puisse être appliqué.

‘’S’il le faut, nous allons appuyer les boulangers afin de leur permettre d’avoir des moyens de transport pour la distribution du pain et l’installation de points de vente’’, a-t-il expliqué.

‘’Le secteur de la boulangerie est confronté depuis longtemps à des problèmes structurels. Pour le rendre stable et dynamique, nous avons travaillé pendant plus d’un an pour apporter des solutions au niveau de la distribution, avec l’implantation anarchique des boulangeries’’, a expliqué le président du regroupement des boulangers du Sénégal, Modou Gaye.

Selon lui, ‘’la réglementation a tout prévu : de la protection du consommateur, du travailleur à la sécurité alimentaire’’.

‘’Le pain est une denrée qui doit être produit, transporté et vendu dans des conditions d’hygiène irréprochable, et le décret présidentiel a pris des mesures drastiques concernant l’aspect hygiénique’’, a-t-il insisté.

Modou Gaye rappelle que le consommateur à un ‘’rôle primordial’’ à jouer dans l’application des nouvelles mesures, en exigeant un produit de qualité, vendu dans des ‘’conditions d’hygiène irréprochables

Dans la même catégorie