AIP Le ministère de Sécurité recommande le dialogue et à la concertation contre les risques de violences électorales AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La Cellule civilo-militaire de Divo reçoit du matériel de travail AIP Le commerce de poissons d’eau douce: une activité rentable à Bouaflé (Reportage) AIP Législatives 2021-Prikro : le candidat du FPI prône le vivre ensemble auprès des populations AIP Législatives 2021 : La CEI appelle au civisme et à la responsabilité des populations AIP Remise des clés des résidences universitaires de Man AIP Guinée : Les pays limitrophes en état d’alerte face à la menace d’Ebola AIP Presse : Une lauréate d’Ebony 2020 honorée à Korhogo AIP Une campagne de sensibilisation à Bondoukou pour renforcer la confiance entre les FDS et la population AIP Côte d’Ivoire-AIP/ LafargeHolcim Côte d’Ivoire dote le village de Sokouamékro (Brobo) d’un château d’eau

LOUGA : DES « BADJÉNOU GOKH » FORMÉES À LA FABRICATION DE SOLUTIONS DE DÉSINFECTION


  5 Février      19        Santé (9403), Société (29221),

   

Louga, 5 fév (APS) – Des « badjénou gokh », marraines de quartier chargées d’assister les professionnels de la santé et agents de la Croix-Rouge sénégalaise, ont été formés, vendredi, à Louga (nord), aux techniques de préparation des solutions de décontamination et de désinfection à base d’eau de Javel, a constaté l’APS.

La formation a été dispensée par le service régional de l’hygiène de Louga à une trentaine de femmes.

Pendant près de deux heures, les bénéficiaires ont appris à diluer l’eau de Javel et de l’utiliser pour la désinfection des surfaces ou des objets contaminés.

« Pour toute maladie, il existe une chaîne de transmission, et cette chaine épidémiologique doit être rompue en vue de l’éradication de la maladie. Le service d’hygiène est là pour aider les populations à faire cela », a expliqué son chef de service régional, Adama Sow.

« Il est important de sensibiliser et de former les relais communautaires, surtout dans ce contexte de pandémie de Covid-19 qui gagne du terrain », a-t-il souligné.

Les solutions de décontamination et de désinfection, une fois préparées, servent à éliminer les microbes et les virus qui se déposent sur « les loquets, les interrupteurs, les chaises, les tables, les poignets des voitures et les endroits susceptibles d’être touchés plusieurs fois par jour et par plusieurs personnes », selon M. Sow.

« Après cette formation, nous allons descendre sur le terrain, à partir de mardi, pour des visites à domicile. Cela permettra aux ’badjénou gokh’ de montrer aux populations comment préparer les solutions de décontamination », a ajouté le chef du service régional de l’hygiène de Louga.

Marima Traoré, le préfet de Louga, présente lors de la session de formation, a salué l’initiative et invité les bénéficiaires à vulgariser les techniques apprises, afin de réduire les risques de propagation du Covid-19.

Dans la même catégorie