GNA One dead, three injured in Volta Region secessionist disturbance AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : Plaidoyer pour un appui technique et financier aux femmes du vivrier de Zuénoula AIP Alassane Ouattara invite les jeunes au travail pour consolider la paix AIP Identification: Le DG de l’ONECI à Bouaké pour s’enquérir de la situation de l’opération sur le terrain AIP Le secrétaire d’État chargé du service civique vante les mérites de son département AIP Des blogueuses se forment à la prévention des discours de haine sur les réseaux sociaux AIP La coordination RHDP du Kabadougou lance sa précampagne AIP Deux comités de veille et de prévention des conflits installés à Bondoukou APS DES JEUNES PÉPITES DE LA CAN U17 COMMENCENT À QUITTER LEUR NID APS BAISSE DE PLUS DE 50 % DES NOUVEAUX CAS DE COVID DANS AU MOINS 6 PAYS AFRICAINS

LOUGA : UN PROJET VEUT FACILITER L’ACCÈS DES JEUNES RURAUX AUX CRÉNEAUX PORTEURS


  26 Août      5        Société (23113),

   

Louga, 26 août (APS) – Le Projet d’appui à l’insertion des jeunes ruraux agri-preneurs (agri-jeunes Tekki Ndawni) veut faciliter l’accès des jeunes ruraux aux secteurs porteurs de croissance, a annoncé mercredi à Louga (nord), son coordonnateur, Massamba Diop.

« Le constat est que les jeunes ruraux sont exclus des créneaux porteurs de croissance et créateurs de revenus décents. Nous allons, par rapport aux contraintes que rencontrent les jeunes dans ce domaine, les lever les unes aux autres : accès au marché, à la formation, et aux financements », a-t-il expliqué.

Le projet d’un coût de 54 milliards de francs Cfa cible principalement les jeunes âgés entre 15 et 35 ans habitant en milieu rural, autour des chaines de valeurs sylvo- agropastorales et halieutiques.

« Les 92% du budget vont aller dans l’investissement pour le développement d‘activités rentables et dans l’accompagnement à la formation et à l’insertion’’, a précisé Diop lors de l’atelier de lancement dudit projet.

Selon lui, « le projet qui va s’achever en septembre 2025 va permettre de faciliter et de promouvoir l’insertion socio-professionnelle des jeunes ruraux dans les secteurs et créneaux porteurs ».

« Nous comptons le faire autour d’un partenariat stratégique que nous allons développer avec tous les services déconcentrés au niveau de la région », a-t-il soutenu.

« Le jeune doit avoir une idée de projet qui sera affinée et transformée en projet par les services décentralisés puis soumis au Comité régional d’approbation dirigé par le gouverneur », a expliqué Massamba Diop.

C’est à l’issue de ce travail, a-t-il poursuivi, que seront faites la sélection des bénéficiaires et l’orientation vers les dispositifs d’appui, de formation et d’insertion.

« Nous formons et accompagnons le jeune avec un capital destiné à l’investissement ou en fonds de roulement pour réaliser son activité », a-t-il ajouté.

« Si vous êtes déjà agri-preneurs, nous élaborons un plan pour voir comment vous devez évoluer et nous mettrons en œuvre l’ensemble des appuis financiers, techniques et commerciaux pour développer votre business », a-t-il dit.

’’Le projet créé par l’Etat du Sénégal vient à son heure pour pousser l’emploi et l’augmentation des revenus des jeunes au niveau rural dans l’agriculture l’élevage, les produits forestiers et la pêche’’, a salué le gouverneur, El Hadji Bouya Amar.

Dans la même catégorie