ANP Atelier de restitution des résultats du diagnostic participatif auprès des services techniques et partenaires AGP La BDEAC réaffirme sa volonté d’accompagner le Gabon AGP Guinée-CEDEAO : Conclave sur la mise en place d’un système de certification de personnes AGP Guinée-Agro-industrie : « Si les FAPA étaient maintenues, la Guinée serait auto suffisante aujourd’hui », dixit Pr Alpha Condé APS LES ACTEURS POLITIQUES DANS L’OBLIGATION DE DISCUTER DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES (DIOUF SARR) APS LA COMMUNE DE SANDIARA, UN BON ÉLÈVE DE « MARKETING TERRITORIAL », SELON OUMAR GUÈYE APS PACASEN : UNE ALLOCATION DE 149 MILLIONS CFA PRÉVUES POUR LES SIX COMMUNES BÉNÉFICIAIRES DE FATICK AGP Assassinat-Rouen/ Le Président Alpha Condé adresse ses condoléances à la famille Barry et au Peuple de Guinée suite à l’assassinat du docteur Mamoudou Barry AGP Kaloum-Inondations : Des sociétés sur l’occupation des canaux d’évacuation des eaux AGP Labé-Société : Des élus et agents de sante apprennent l’enregistrement des naissances

L’ouvrage « Ngaliema commune des paradoxes » porté sur les fonts baptismaux


  4 Mars      61        Culture (2144), Livres (310),

   

Kinshasa, 04 mar. 2016 (ACP) – L’ouvrage « Ngaliema commune des paradoxes » de Jean Baptiste Kiaku Mayamba Niangi a été porté, vendredi au centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa, sur les fonts baptismaux par le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yangu.

Le numéro un de la ville a souhaité que cet ouvrage puisse être présent dans toutes les bibliothèques, précisant qu’il est un outil de travail pour l’administration urbaine.

Préfacé par le Pr Christophe Gudijiga, ce livre montre, à travers ses douze chapitres, que l’Etat, les parents, les enfants et tout responsable, chacun à son niveau, a la responsabilité de s’instruire et de développer sa conscience et ses compétences.

Il est un cri d’alarme, une interpellation à chacun de se préoccuper de l’humanisation, du développement de l’homme et de son environnement par l’éveil de la conscience et de la responsabilité collective du bien commun.

L’auteur présente, dans son texte de près de 400 pages, la commune de Ngaliema comme étant une commune des paradoxes, ceux-ci étant perceptibles sur les plans physique, social et culturel, a-t-il relevé.

Aussi, il présente la géographie physique de cette commune, selon ses limites, son relief, son hydrographie, sa population, son habitat, ses infrastructures dans toutes leurs variétés historiques et naturelles, autant que ses oppositions, contradictions ou paradoxes.

La commune de Ngaliema, fait-t-il savoir, présente d’une part, une face d’une commune urbanisée structurée et équipée avec une population d’un standing de vie meilleur pour des quartiers nantis et, d’autre part, un bidonville où l’occupation est spontanée caractérisée par une absence totale d’ équipements sociaux ou sous-équipés, l’inexistence des avenues et l’érection d’un habitat de fortune dans lequel vit une population pauvre.

Au niveau social, l’auteur démontre que cette commune se singularise par la complexité et les contradictions politiques, économiques, sanitaires et sécuritaires Il rappelle que cette entité était le siège des institutions pendant la deuxième République, un lieu qui a logé et qui loge différentes personnalités politiques, économiques et militaires mais qui présente le visage d’un enfant orphelin pour certains quartiers. Pour l’auteur, Ngaliema ne mérite pas le traitement actuel de la part des pouvoirs publics.

Sur le plan culturel, l’auteur souligne que la commune de Ngaliema est une des communes historiques figurant parmi les premières municipalités créées dans la ville de Kinshasa en 1957. Elle possède des monuments et des sites historiques telles que : Mont-Ngaliema, la cité de l’OUA (cité de l’Union africaine), le site Kilimani, la première paroisse catholique abritant l’église Saint Léopold (Jean XXIII) et le premier bateau de Henry Morton Stanley.

Il épingle également la problématique de l’aménagement de l’espace de la commune, de la sous administration et de la perte des valeurs éthiques. Selon les réactions de certaines personnalités présentes à la cérémonie, le livre de Kiaku Mayamba est une interpellation individuelle et collective de ce que les dirigeants et les dirigés ont fait de leur commune.

Mat/Ndom

Dans la même catégorie