AIP Six morts dans un éboulement sur un site d’orpaillage près de Loho à Niakara AIP Psgouv 2020: plus de 200 pompes à motricité humaine réparées ou remplacées dans le N’zi AIP Le maire de Samatiguila reconnaissant à sa population pour la victoire de Ouattara MAP Nigeria : Au moins 110 civils tués dans une attaque terroriste MAP Football : Décès de l’ancien international sénégalais Bouba Diop à l’âge de 42 ans APS FOOTBALL : LA GAMBIE REMPORTE LE TOURNOI DE LA ZONE OUEST A DE L’UFOA APS DES ÉLÈVES DE SAINT-LOUIS SENSIBILISÉS SUR LES VIOLENCES BASÉES SUR LE GENRE ANP Maradi : le Chef de l’Etat lance les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Mayahi-Tessaoua-frontière du Nigéria GNA NCCE urges political activists to eschew violence ahead of elections GNA CSOs urged to build stronger partnership to champion agro-ecology

L’UA profondément préoccupée par la menace croissante que le terrorisme fait peser sur la paix et la sécurité en Afrique


  28 Octobre      23        Securité (1715),

   

Addis-Abeba, 28/10/2020 (MAP) – L’Union africaine s’est dite profondément préoccupée par la menace croissante que le terrorisme, la radicalisation et l’extrémisme violent font peser sur la paix et la sécurité en Afrique, ainsi que par l’afflux de combattants terroristes étrangers.

Dans un communiqué publié mardi à l’issue d’une réunion sur l’impact des Combattants terroristes étrangers sur la paix et la sécurité en Afrique, le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine a exprimé sa profonde préoccupation par la menace croissante que le terrorisme, la radicalisation et l’extrémisme violent font peser sur la paix et la sécurité en Afrique, ainsi que par l’afflux de combattants terroristes étrangers, qui compromettent les efforts déployés par l’Union africaine pour mettre fin aux conflits violents et pour instaurer une paix, une sécurité et une stabilité durables sur le continent.

Le CPS de l’UA s’est dit également profondément préoccupé par les liens croissants entre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée, notamment le blanchiment d’argent, les flux financiers illicites, la prolifération illicite des armes légères et de petit calibre, le trafic d’êtres humains et de drogue, ainsi que par la menace croissante des cybercrimes liés au terrorisme et la possibilité que des armes de destruction massive parviennent aux organisations terroristes.

Le Conseil a condamné fermement la poursuite des attaques terroristes aveugles dans différentes parties du continent et la poursuite du recrutement et du parrainage d’État de combattants terroristes étrangers, tout en encourageant les pays africains et les autres parties prenantes concernées à respecter pleinement et à se conformer à la Résolution 2170 (2014) du Conseil de sécurité des Nations unies, qui présente une approche globale de la lutte contre les fléaux des combattants du terrorisme étrangers.

Dans la même catégorie