APS Djoudj: 80 espèces d’oiseaux dénombrées pour une population de 644 500 individus MAP Côte d’Ivoire: Magic System en tournée pour des élections apaisées APS Le building administratif rénové sera livré le 30 janvier (Macky Sall) APS Macky Sall veut une exécution rapide du plan de transformation de l’ENA APS Tambacounda : Plus de 7 milliards FCFA pour la modernisation du réseau d’assainissement APS Décès du journaliste et dignitaire religieux Ahmed Bachir Kounta ANP Une unité spéciale de la gendarmerie anti-terroriste opérationnelle MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)

L’UCAD lance deux nouvelles plateformes numériques


  21 Juillet      28        Téchnologie (882),

   

Dakar, 20 juil (APS) – La Direction informatique et des systèmes d’information (DISI) de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar a présenté vendredi à l’intention de la communauté universitaire, deux plateformes portant sur 5 modules de formation, lesquelles devraient lui permettre de figurer dans le lot des établissements africains d’enseignement supérieur « les plus performants » dans le domaine du numérique.

Ces deux plateformes s’inscrivent dans le cadre d’un projet visant « à mettre en place, à moyen terme, une interface d’accès unique et transparente par à rapport à tous les services numériques offerts, personnalisés et personnalisables, selon leurs activités et la fonction », a expliqué Ibrahima Niang, directeur du service informatique de l’UCAD lors de la cérémonie de présentation.

Selon lui, l’UCAD a l’ambition de « faire partie du lot des établissements d’enseignement supérieur africain les plus performants en utilisant le numérique ».

Dans cette perspective, la Direction informatique et des systèmes d’information DISI de l’UCAD a mis en place une première plateforme dénommée « Certificat informatique et Internet (C2i) attestant de « la compréhension des enjeux juridiques, économiques, sociaux et technologiques et de l’appropriation des outils logiciels et services numériques », a indiqué M. Niang.

Cet outil devrait permettre de produire, traiter et publier des documents numériques, de faire de la recherche, d’analyser et de communiquer des informations, mais aussi de « comprendre les règles et le bon usage du numérique », a-t-il ajouté.

Le C2i permet par ailleurs « d’acquérir des compétences sur le thème de l’identité numérique, de la responsabilité et du travail en réseau dans les usages du Web et du numérique utiles aussi bien pour les usages professionnels que pour les études universitaires dans une perspectives d’insertion professionnelle », si l’on en croit M. Niang.

La deuxième plateforme, déclinée suivant une « stratégie de dématérialisation des procédures », a débouché sur la mise en place d’un « environnement numérique de travail (ENT) »,

Il précise que cet « environnement numérique de travail » est appelé à fournir « à chaque usager exerçant une activité au sein de l’université, un accès personnalisé et sécurisé à un ensemble de services en ligne ».

« Les services proposés sont organisés par thématiques différentes selon le statut au sein de la communauté universitaire (étudiants, personnel enseignant et de recherche et personnel administratif et technique) », a-t-il noté.

Les 5 modules de formation de ces deux plateformes se dérouleront en ligne, ce qui permet à la communauté universitaires (étudiants, personnel enseignant et de recherche et celui administratif, technique et de service de se former « sans contraintes de temps et de lieu », a conclu M. Niang.

DS/BK

Dans la même catégorie