AIP Une ambulance médicalisée pour l’hôpital général d’Oumé AIP Signature d’un protocole d’accord pour la construction de 60 000 logements en faveur des enseignants MAP La Bolivie retire sa reconnaissance de la pseudo « rasd » et rompt tous ses liens avec l’entité factice (communiqué) ANP Des journalistes en formation à Niamey sur le Journalisme 2.0 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Ebony 2019: Traoré Mamadou dédie son prix au personnel de l’AIP APS Dakar Dem Dikk va desservir des pays de la Sous-région à partir de jeudi APS Souleymane Camara « en réflexion » pour sa reconversion APS Porokhane: La commune consacre 60% de son budget à l’investissement (Maire) APS Aliou Cissé a souvent hérité de « poules jouables » en éliminatoires APS Le Sénégal et le Burkina Faso signent un accord d’échanges cinématographiques

L’UCAD SERA À 20.000 LITS D’ICI 2021 (DG COUD)


  15 Décembre      6        Education (2088),

   

Diokoul (Kaffrine), 15 déc (APS) – L’Université Cheikh Anta Diop de
Dakar (UCAD) sera doté de 20.000 lits d’ici 2021, contre 12.000
actuellement, a déclaré le directeur général du Centre des œuvres
universitaires de Dakar (COUD), Abdoulaye Seydou Sow.

De 12.000 lits actuellement, « nous pensons d’ici 2021 arriver à 20.000
lits. Nous allons quadrupler la capacité » d’hébergement de l’UCAD,
a-t-il dit à des journalistes samedi au terme d’un forum organisé par
les jeunes de la commune de Diokoul Mbelbouk, dans le département de
Kaffrine.

Cette activité organisée sur le thème « La jeunesse au cœur des 5.3.5
(programmes sectoriels et des cinq accès universels) », a notamment
enregistré la présence du directeur de la propreté et de l’hygiène
publique au ministère de l’Urbanisme du Logement et de l’Hygiène
publique, docteur Diomaye Dieng.

Etaient également présents, le chef d’antenne du 3FPT de la zone
centre, Bachir Traoré, ainsi que de nombreux jeunes.

Il a souligné les ’’efforts substantiels’’ faits par les pouvoirs
publics au profit de l’université, notant que le budget du COUD par
exemple est passé de 8 milliards de francs CFA à 23 milliards avec
l’arrivée du président Macky Sall aux affaires en 2012.

Il estime que la question de l’université doit être considérée comme
« une question nationale (…), une question sur laquelle il ne doit
pas y avoir de politique politicienne ».

« Tant que nous politisons les questions universitaires, les crises ne
manqueront pas, mais aujourd’hui, avec l’état d’esprit des étudiants
et avec la volonté affichée du chef de l’Etat, nous sommes sur le bon
chemin pour trouver des solutions structurelles », a dit le DG du COUD.

De 2012 à nos jours, « il y a eu des avancées significatives surtout
dans le désenclavement », a déclaré Abdoulaye Seydou Sow, évoquant
l’enjeu de ce forum consistant à ce que les jeunes s’approprient le
« programme 5.3.5 », en vue de les engager « dans les combats » pour le
développement de la région de Kaffrine.

Selon lui, les pouvoirs publics s’efforcent de « trouver des solutions »
à la problématique de l’enclavement notamment, à travers différents
programmes tels que le PUDC (programme d’urgence de développement
communautaire) ou le PUMA (Programme d’urgence de modernisation des
axes et territoires frontaliers).

Le DG du COUD a promis de soumettre aux autorités concernées et au
chef de l’Etat s’il le faut les problèmes dont souffrent Diokoul
Mbelbouk et la région de Kaffrine en général, notamment en ce qui
concerne le sport et d’autres « questions structurelles » relevant de
l’agriculture par exemple.

Dans la même catégorie