INFORPRESS Presidente da Comissão Nacional de Eleições diz que o processo eleitoral decorreu com “normalidade” INFORPRESS CPLP e Ministério da Educação de Cabo Verde realizam conferência internacional em formato virtual INFORPRESS Autárquicas 2020: Deficientes visuais votaram sozinhos pela primeira vez em Cabo Verde INFORPRESS Futebol: Garry Rodrigues chegou ao Al-Ittihad e fez uma assistência para o golo do empate INFORPRESS Eleições em 2021: Tudo farei para que não exerça nem mais um dia após o término do meu mandato – Jorge Carlos Fonseca INFORPRESS Ministério da Educação suspende actividades nas escolas do País hoje para higienização INFORPRESS José Maria Neves é vencedor do Prémio Carreira IV edição da Gala Prémios da Lusofonia INFORPRESS Música: Grupo 47 Atitude lançam no single denominado “Na casa” INFORPRESS ONU mobiliza cerca de 1,6 milhões de dólares para ajudar Cabo Verde a mitigar os efeitos da pandemia AIP Développement du commerce international post-Covid 19 : la Tunisie et 12 pays d’Afrique subsaharienne se rencontrent courant novembre

L’UE ET CJS SIGNENT UN ACCORD SUR LA PROMOTION DES JEUNES


  15 Octobre      18        Société (24184),

   

Dakar, 15 oct (APS) – L’ambassadrice de l’Union européenne au Sénégal, Irène Mingasson, et le Consortium jeunesse du Sénégal (CJS) ont signé, jeudi, un protocole de partenariat pour établir un cadre stratégique de dialogue visant à élaborer des réflexions sur la promotion des jeunes, a constaté l’APS.

’’Les objectifs du Consortium jeunesse Sénégal d’informer, d’engager, d’outiller à l’emploi et à l’entrepreneuriat un million de jeunes sénégalais d’ici 2025, permettra de soutenir leurs efforts et de faciliter leurs succès’’, a déclaré la diplomate européenne.

Mme Mingasson participait à la cérémonie de signature du protocole d’accord entre son institution et le Consortium jeunesse Sénégal, en présence du président du Conseil national du patronat du Sénégal (CNP), Baïdy Agne.

’’Notre stratégie peut se résumer en trois mots simples, mobiliser, connecter et autonomiser la jeunesse, car la création au Sénégal d’opportunités économiques inclusives et d’emplois stables pour les jeunes leaders de demain reste un gage supplémentaire de la stabilité et de la sécurité’’, a-t-elle indiqué.

Elle a fait valoir que l’Union européenne, en ce qui la concerne, a pris l’engagement de soutenir « cette démarche volontariste, ambitieuse, novatrice, porteuse d’un développement inclusif et durable et porté par un engagement citoyen ».

’’Notre pays doit puiser ses potentiels dans celui de son peuple, en particulier, celui de ses femmes et de ses jeunes, et cela passe par une éducation de qualité offerte à tous, sur un pied égalité et la promotion des opportunités d’apprentissage tout au long de la vie’’, a quant à lui, soutenu le président dudit consortium, Sobel Aziz Ngom.

Pour lui, il est impératif que les jeunes ne soient plus considérés comme des personnes vulnérables, mais surtout des gens dont le potentiel doit être développé et exploité.

‘’Il est par conséquent nécessaire que les jeunes soient impliqués et autonomisés, car cela permettra de réduire les inégalités’’, a-t-il noté.

Il a retenu que désormais les jeunes n’attendent plus d’être servis, mais espèrent faire partie des solutions censées construire leur avenir.

Pour sa part, la ministre de la Jeunesse Néné Fatoumata Tall a souligné que l’UE, partenaire traditionnel du Sénégal, « vient de démontrer, une fois de plus, son engagement et sa détermination à toujours accompagner les jeunes dans leurs projets de développement ».

Selon elle, ce protocole d’accord « reste la parfaite illustration de la volonté de l’UE de donner à la frange majoritaire de la population sénégalaise la place qui lui revient dans ses interventions ».

Cette convention, a poursuivi la ministre, « suscite beaucoup d’espoir quant à sa capacité à insuffler davantage l’esprit de développement collectif dans le secteur jeunesse du Sénégal ».

Dans la même catégorie