MAP Côte d’Ivoire/présidentielle: la procureure de la CPI « préoccupée » par les violences préélectorales APS MACKY SALL DISSOUT LE GOUVERNEMENT ET LIMOGE LA PRÉSIDENTE DU CESE APS MACKY SALL PRÉCONISE LA MOBILISATION DU FINANCEMENT DU PACASEN ET LA FINALISATION DU STATUT DE L’ÉLU LOCAL APS ELIMINATOIRES DE L’AFROBASKET 2021 : BONIFACE NDONG RATISSE LARGE POUR SA PREMIÈRE LISTE AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 67 nouveaux cas de Covid-19 GNA Plan Int-Gh trains 150 PTA members to support children in e-learning AGP Gabon: Le Dr Achille Tchuitcheu Nadu installé à la tête du Centre-médical de Mandji APS MACKY SALL SOUHAITE LE RENFORCEMENT DES PROGRAMMES DE CAPACITATION DES JEUNES ANGOP Covid-19: Angola regista 203 novos casos APS « OCTOBRE ROSE » : UNE CAMPAGNE DE DÉPISTAGE DE L’AMICALE DES FEMMES DU JOURNAL LE SOLEIL

L’UE et le PAM valorisent la richesse et la variété des produits issus du tubercule de manioc


  16 Octobre      18        Agriculture (1630),

   

BRAZZAVILLE, 16 OCT (ACI) – L’ambassadeur de l’Union européenne (Ue), M. Raul Mateus Paula, et le représentant du Programme alimentaire mondial (Pam), M. Jean-Martin Bauer, ont inauguré, le 15 octobre à Madingou, chef-lieu du département de la Bouenza, la première édition de la foire-exposition des produits à base de manioc, en vue de mettre en relation les producteurs de manioc avec les commerçants et de faire connaître aux consommateurs les produits dérivés de manioc.

Cette foire s’inscrit dans le cadre du programme ProManioc lancé en septembre dernier à Brazzaville. Elle a permis de promouvoir la richesse et la variété des produits issus du tubercule de manioc, de donner aux visiteurs la possibilité de les déguster sous leurs différentes variantes et de découvrir les avantages considérables qu’ils offrent en termes de sécurité alimentaire ou de revenus non négligeables qu’ils génèrent.

Au cours de cette exposition qui a regroupé les équipementiers et les transformateurs, les ménages ont été sensibilisés à l’utilisation de ces produits locaux qui peuvent se substituer aisément aux produits importés dans le panier alimentaire des ménages, tout en soutenant le secteur agricole congolais.

Ainsi, les visiteurs ont pu découvrir la farine de manioc, le mbala-pinda et les nouveaux produits comme le gari, l’attiéké (couscous de manioc), l’amidon et les équipements de transformation inédits au Congo, tels que les râpes, les broyeurs, les presseurs et les semouleurs.

Satisfait de cette foire-exposition, M. Bauer a dit espérer que cette première édition ouvrira la voie à d’autres activités de ce type pour faire connaître les produits à base de manioc et les acteurs de ce produit au Congo.

Aussi, il a souhaité qu’après deux ans de mise en œuvre du ProManioc, que soient commercialisés dans les supermarchés de Brazzaville et de Pointe-Noire, ainsi que dans les casinos et boutiques des quartiers, le haricot de la Bouenza, l’attiéké, le mbala-pinda, le gari et la farine de manioc, qui sont des produits made in Congo.

M. Paula, quant à lui, a dit s’attendre à ce que la promotion des produits issus du manioc puissent créer une nouvelle dynamique pour la production et la transformation du manioc dans tout le département, afin de soutenir la diversification de l’économie congolaise et de promouvoir l’autosuffisance alimentaire dans le pays.

Selon lui, cette foire-exposition est une étape clé pour le projet, car elle est l’illustration des liens étroits de coopération entre les deux parties. «C’est à travers ce type d’évènements que l’on peut renforcer les liens entre les différents acteurs de la chaîne de valeur manioc et la population», a-t-il ajouté.

Intervenant à cette occasion, la présidente du Conseil municipal de Madingou, Mme Simone Bakoumina, a laissé entendre que le ciblage du manioc est tout à fait pertinent quant à la place fondamentale qu’il occupe à côté du haricot et de l’arachide. «Ces trois cultures sont à la base de la vocation agricole de la Bouenza, qualifiée de grenier du Congo. Mais cette localité doit accomplir des efforts au niveau technologique pour accroître la valeur ajoutée des produits transformés et les possibilités à apporter en termes d’appui multiforme dans le développement desdites cultures, la production et la commercialisation de leurs produits dérivés», a-t-elle poursuivi.

Le ProManioc est un programme de renforcement de la chaîne de valeur artisanale du manioc au Congo. Il a été financé par l’Ue à hauteur de 1,5 million d’euros, soit environ un milliard de Fcfa sur le 11ème Fonds européen de développement (Fed). D’une durée de deux ans, ce projet est mis en œuvre par le Pam pour renforcer les capacités de 150 artisans-soudeurs, 500 transformateurs des produits dérivés du manioc et valoriser la commercialisation de ces produits auprès du grand public.

Au total, 50 groupements de producteurs de manioc seront accompagnés afin d’augmenter leur production à travers ce programme qui intervient en réponse à la pandémie de la Covid-19 ayant fragilisé les chaînes d’approvisionnement et rappelé le besoin de renforcer le potentiel agricole local. (ACI)

Dans la même catégorie