AIP Côte d’Ivoure-AIP / Lancement dans 13 pays africains de la plus grande étude clinique en Afrique sur le traitement des cas de COVID-19 avant leur évolution vers une forme sévère (Publireportage) INFORPRESS Covid-19: Ministério da Saúde reforça verba orçamental para pagar salários e gratificações dos profissionais INFORPRESS Novo Provedor de Justiça defende criação de novos canais de comunicação com os cidadãos INFORPRESS Coordenador dos Escritórios Comuns das Nações Unidas destaca resiliência do povo cabo-verdiano INFORPRESS Boa Vista: Cláudio Mendonça estabelece como meta colocar a ilha num patamar desejável AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ AIMS et Portia organisent le 18ème Sommet sur le Genre (Communiqué) GNA KAIPTC holds an induction course for ECOWAS states AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ Abidjan abrite le premier atelier sur la “Charte graphique et l’identité visuelle de la CEDEAO ” APS LE SÉNÉGAL PERD PRÈS DE 4 MILLIARDS FCFA D’ÉCOTAXES PAR AN (OFFICIEL) MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines

L’UE LANCE UN PROGRAMME DE FORMATION AU PROFIT 450 JEUNES SÉNÉGALAIS


  11 Novembre      1        Agriculture (1710),

   

Dakar, 11 nov (APS) – Quelque 450 chômeurs, femmes, jeunes déscolarisés et migrants de retour bénéficieront d’un renforcement de compétences techniques dans les secteurs des bâtiments et travaux publics et de transformation de produits agricoles dans le cadre d’un programme financé à près de 394 millions de francs par l’Union européenne (UE), a appris l’APS.

Cela se fera sur la base d’un programme dénommé ‘’Défi Archipelago’’ dont les bénéficiaires vont provenir des régions de Dakar, Diourbel, Kolda et Louga. Un projet officiellement lancé mardi à Dakar par la Délégation de l’UE au Sénégal.

Il s’agit de renforcer les compétences techniques et l’employabilité des jeunes bénéficiaires dans les secteurs du bâtiment/travaux publics, de l’eau para-agricole et de la transformation des produits agroalimentaires, en vue d’améliorer leur insertion sur le marché du travail, a-t-on appris de l’équipe de coordination du projet.

‘’Il s’agit d’une formation duale entre le lieu de travail et le centre de formation’’ a précisé, la cheffe de coopération de la délégation de l’Union européenne, Cécile Tassin-Pelzer, lors du lancement.

Elle a précisé que la formation allait concerner la mécanique, l’hôtellerie, les travaux/bâtiments, des filières de l’eau para agricole, la transformation agro-alimentaire, sont renforcées en matière de développement et d’animation de clusters et pôles de compétitivité.

‘’A travers ce projet l’Union européenne cherche à développer des opportunités économiques au Sénégal et proposer aux jeunes une formation professionnelle adaptée au Sénégal’’, , a indiqué Tassin-Pelzer.

Dans la même catégorie