AIP L’AIP remporte deux prix au Grand Prix FAAPA 2021 AIP La journée de l’entreprenariat féminin célébrée à Abidjan APS LES INVESTISSEMENTS DES ENTREPRISES CHINOISES EN AFRIQUE ESTIMÉS À 43 MILLIARDS DE DOLLARS EN FIN 2020 (LIVRE BLANC) AGP Guinée/Éducation : Pierre Kolié, 5ème de la République en sciences expérimentales au bac unique session 2020 plaide pour une bourse d’études à l’étranger AGP Guinée/Transition : Compte rendu du Conseil des Ministres AIP La Côte d’Ivoire s’offre 836 400 doses de vaccin Sinopharm pour lutter contre le covid-19 AIP La Suisse et la Côte d’Ivoire signent trois accords en matière de migration à Berne AIP Plus de 200.000 orphelins du Sida attendent d’être pris en charge en Côte d’Ivoire AIP Le Festival de l’électronique et du jeu vidéo d’Abidjan innove avec les Gaming Awards MAP Dakar: clôture de la 8e réunion du Conseil exécutif de la FAAPA par l’adoption du Plan d’action pour l’année 2022

L’Ue soutient le Congo pour définir les services du domaine de la digitalisation


  7 Octobre      37        Technologie (482),

   

Brazzaville, 07 OCT (ACI) – Le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, M. Léon Juste Ibombo, a échangé, le 6 octobre à Brazzaville, avec l’ambassadeur de l’Union européenne (Ue), M. Giacomo Durazzo, sur les possibilités de définir les services du domaine de la digitalisation.

Au cours de cet entretien M. Durazzo a dit que le domaine de la digitalisation est une priorité de l’Ue en Afrique en général et au Congo en particulier et qu’il est un projet dont le financement s’élève à 15 millions d’euros.

S’agissant des attentes de ce projet, il a fait savoir qu’une amélioration des services de digitalisation seront définis probablement dans le secteur de l’infrastructure, de l’assistance technique, de la formation et de la gouvernance.

Aussi, il a dit que lors de l’échange, les deux parties ont identifié un programme avec le partenariat de la Banque européenne d’investissement (Bei) qui investit dans le secteur de la digitalisation depuis des années. Ainsi, elles ont abordé la question de la mise en place de ce projet qui va démarrer probablement l’année prochaine.

S’agissant de ce programme, la Bei à un montant équivalent à celui du financement et le travail est déjà engagé avec les partenaires, entre autres la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (Bad), parties prenantes dans ce secteur pour une coordination avec les autorités.

Pour sa part, M. Ibombo a dit qu’il s’agit d’accompagner la transformation digitale du Congo en mettant à la disposition des services qui pourront faire en sorte que les citoyens puissent avoir la facilité de communiquer avec l’administration.

Ainsi, il a fait savoir que l’Ue et le Congo vont mettre en œuvre un grand projet qui va bénéficier de l’accompagnement de la Bad, notamment pour ce qui concerne le développement des infrastructures, tandis que l’appui de la Banque mondiale interviendra dans la transformation numérique au Congo.

Par ailleurs, il a dit qu’avec la Banque mondiale il y a deux projets en cours. Le premier porte sur la dématérialisation de tous les actes des tribunaux, y compris les casiers judiciaires. Le deuxième concerne le système national d’identité numérique au Congo, en vue d’avoir un seul identifiant numérique.

Poursuivant son propos, le ministre en charge du numérique a dit qu’ensemble avec la Bei, il travaille pour voir comment mettre en œuvre le projet de renforcement des capacités.

M. Giacomo Durazzo a présenté ses lettres de créance figurées le 10 septembre dernier, a-t-on rappelé.

Dans la même catégorie