ANP Lancement des travaux de construction de la cimenterie de Kao : Concrétisation d’un projet longtemps attendu ! APS LES CHANTIERS DE L’OMVG RÉALISÉS À 95 % À KAOLACK (SG) APS MATAR BÂ PARTICIPE À UN SOMMET INTERNATIONAL SUR LA LUTTE CONTRE LE DOPAGE GNA UN 75th Anniversary: Time for sober reflection GNA CODEO launches training programme for regional coordinators GNA Driver jailed 30 years for robbery AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : Des organismes internationaux appellent à des élections apaisées en Afrique de l’ouest (Communiqué) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plusieurs blessés et un mort dans des heurts entre manifestants et forces de l’ordre à Bonoua AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Un seul cas enregistré ce lundi 19 octobre ANGOP Angola: João Lourenço recebe mensagem de Ali Bongo sobre a CEEAC

L’UNESCO assure la continuité pédagogique en faveur des millions d’apprenants dans les provinces


  15 Octobre      17        Société (23927),

   

Kinshasa, 15 octobre 2020 (ACP).- Le représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) en RDC, Dr Jean Pierre Ilboudo, a fait savoir mercredi à Kinshasa que l’UNESCO a assuré la continuité pédagogique en faveur des millions d’apprenants dans les provinces.

Au cours d’une cérémonie de remise de matériels scolaires et kits de protection contre la COVID-19 au ministère de l’Enseignement Primaire secondaire et technique(EPST), Il a indiqué qu’une partie du budget d’environ 80.000USD était destinées à accompagner le Gouvernement dans la réouverture des écoles dans les provinces de Kinshasa et Haut Katanga et le retour des élèves congolais dans les classes.

L’UNESCO a aussi apporté un appui au ministère de l’EPST pour assurer la continuité pédagogique, et cet appui s’est arrimé au plan sous sectoriel de riposte éducative contre la COVID-19 élaboré par l’EPST en prenant en compte les expériences récentes.
Il s’agit de celles réalisées en partenariat avec les prestataires des medias sur la réponse à l’épidémie de la maladie à Virus Ebola en RDC ainsi que les orientations du Cluster Mondial de l’Education et de l’UNESCO au plan régional et international dans la définition d’approches et de stratégies appropriées pour assurer la continuité des apprentissages durant la période de fermeture et aussi pour préparer la réouverture des écoles.

Cet appui, a-t-il poursuivi, a aussi pris en compte le contexte de l’enseignement à distance marqué en RDC par plusieurs expériences plus ou moins achevées. Cependant, ce contexte révèle aussi que la connectivité et l’accès aux médias de masse comme la télévision, sont relativement faibles avec une couverture internet estimée à moins de 20% selon l’enquête MICS 2018.

Ainsi, le recours à la radio et surtout aux radios locales communément appelées radios communautaires, constituait pour l’UNESCO la solution idoine pour toucher environ plus de 4 millions d’élèves dans un élan d’équité entre zone urbaine et zone rurale.

Une multitude de partenariats avec des privés de Chine

Par ailleurs, le Dr Jean Pierre Ilboudo a révélé que l’UNESCO bénéficie d’une multitude de partenariats avec des partenaires privés de Chine et la coopération avec le secteur privé chinois a considérablement évolué et s’est diversifié au cours des dix dernières années. Actuellement, l’UNSECO a plus de 30 partenaires actifs qui sont développés en étroite consultation avec la Commission nationale chinoise auprès de l’UNESCO.

Parmi les coopérations importantes avec le secteur privé chinois, il a cité : une coopération-cadre avec le groupe HNA et sa Fondation pour faire progresser l’éducation des filles et des femmes en Asie et en Afrique, une coopération avec la télévision phœnix que les programmes relatifs à la culture et au patrimoine ; avec le groupe «weidong Cloud Education » sur le TIC dans l’éducation, sur le patrimoine immatériel et la créativité pour des villes durables, projet de coopération avec le musée d’art Zhi Zheng sur les musées pour la paix.

Il a indiqué que l’UNESCO a récemment signé un accord avec Huawei sur les « Ecoles ouvertes pour tous, grâce à la technologie », qui aidera l’Egypte, l’Ethiopie et le Ghana à concevoir , tester et développer des systèmes scolaires ouverts, grâce à la technologie. L’UNESCO mènera un plaidoyer pour sue la RDC qui bénéficie aussi de cette expérience d’écoles ouvertes.

Le Dr Jean Pierre Ilboudo a rappelé que de 2014 à 2018 l’UNESCO et le gouvernement congolais ont bénéficié du financement d’un projet sur la Formation continue des enseignants par le développement des capacités institutionnelles, humaines, matérielles et organisationnelles basées sur le TIC( CFIT) mis en œuvre sur 2 phases.

Dans la même catégorie