APS INVESTISSEMENTS : LE GOUVERNEMENT INVITE LE PRIVÉ A PRENDRE LE RELAIS DE L’ETAT (MINISTRE) APS GREENPEACE DIT HALTE À L’INDUSTRIE DE FARINE ET DE L’HUILE DE POISSON APS LES ÉCHANGES COMMERCIAUX ENTRE DAKAR ET PÉKIN PORTÉS À PLUS DE 1500 MILLIARDS CFA EN 2018 (AMADOU HOTT) GNA Ministry lauds NGOs for their role in curbing illegal mining in Ghana GNA UN Refugee Chief calls for solidarity in response GNA Stakeholders sensitised on referendum on local governance ABP Le CEG d’Athiémé abrite le lancement départemental de l’examen du baccalauréat dans le Mono ABP Lydie Déré Chabi Nah lance la phase écrite du Bac à Natitingou ABP 1.059 candidats affrontent les épreuves écrites du Bac session de juin 2019 au centre du CEG1-Savè AGP Coupe nationale de Guinée : 9e trophée pour Horoya face au CIK

L’Unicef estime ses besoins financiers au Kasaï à 88,1 millions de dollars américains en 2018


  15 Mai      43        Economie (23959), Finance (3779), Société (49885),

   

Kinshasa, 15 mai 2018, (ACP).-Le Fonds des Nations-unies pour l’enfance (Unicef) a besoin de 88,1 millions de dollars américains cette année pour répondre effacement à la crise touchant la région du Kasaï, en République démocratique du Congo, indique cette agence onusienne dans un rapport intitulé « Kasaï : les enfants premières victimes de la crise ».

Selon la source, dans le domaine nutritionnel, les besoins sont estimés à 45,5  millions dollars américains, à 9,2  millions de dollars pour l’eau,  l’assainissement et hygiène ainsi qu’à à 3,4 millions de dollars américains pour la santé.
Les besoins en intervention rapide liée aux mouvements de la population à 17,2 USD, l’éducation à 5, 3  millions de dollars américains et la coordination du groupe thématique du secteur à 0,5 millions dollars américains.
Cette situation malheureuse est due aux actes de violence qui ont frappé la région du Kasaï en République démocratique du Congo en 2016, car des centaines de milliers de personnes dont beaucoup d’enfants ont dû fuir pour sauver leur vie, abandonnant derrières elles, leurs maisons, leur village et leurs biens.
L’Unicef, note le rapport, demande qu’un plus grand soutien financier soit apporté aux organisations internationales et nationales  présentes sur le terrain au Kasaï, de façon à ce qu’elles puissent atteindre tous les enfants qui ont besoin d’une aide humanitaire vitale.

ACP/Mat/Nmj

Dans la même catégorie