GNA ‘Pokuase BSP tie-in to transmission line will result in power cuts in Accra’ ACP Le Président Félix Tshisekedi convaincu de la capacité des Africains à atteindre les objectifs assignés à la ZLECAF AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un pasteur détourne la femme d’un doyen de son église de Diégonefla APS FATICK : 6 MORTS DANS UNE COLLISION ENTRE UN CAMION ET UN BUS APS CASAMANCE : L’ARMÉE DÉTRUIT DEUX POSTES DE CONTRÔLE DU MFDC, SELON UNE SOURCE SÉCURITAIRE APS L’UA SALUE LE ’’RÔLE CLÉ’’ D’IDRISS DÉBY DANS LA PROMOTION DE LA PAIX ET LA SÉCURITÉ APS IDRISS DÉBY, ÉTAIT UN ’’PARTENAIRE ESSENTIEL’’ DANS LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME (SG ONU) APS ALTERNATIVES AU PLASTIQUE : LE DIRECTEUR DE L’ENVIRONNEMENT SALUE L’ADHÉSION DES POPULATIONS APS CASAMANCE : LE GOUVERNEMENT SE DONNE CINQ ANS POUR ÉRADIQUER LES MINES ANTIPERSONNEL GNA AOMC supports Government stands against third-party fuel supplies

L’UNICEF se réjouit de la réouverture des écoles en République Démocratique du Congo


  24 Février      18        Société (31113),

   

Kinshasa, 24 fév. 2021 (ACP). –Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), se réjouit de la réouverture des écoles en République Démocratique du Congo, après plus de deux mois de fermeture à la suite de la deuxième vague de la COVID-19, indique une note d’information de cette agence onusienne dont une copie est parvenue, mercredi, à l’ACP.

Selon la source, les élèves du primaire et du secondaire ont repris le chemin de l’école le lundi 22 février 2021, pour continuer à apprendre à lire, à écrire et à réaliser des calculs de base tout en développant leurs connaissances.

« La reprise de l’école est un signal fort qui permettra aux enfants d’échanger quotidiennement avec leurs pairs et de se dépenser. L’UNICEF salue cette mesure et va continuer d’accompagner le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), en vue d’assurer un environnement sûr et protecteur à tous les élèves en RDC », a déclaré Edouard Beigbeder, représentant de l’UNICEF en RDC

L’UNICEF accompagne, dans cette optique le ministère de l’EPST pour mettre en place un certain nombre de mesures pouvant réduire le risque de contamination, à travers le lavage des mains, le port obligatoire du masque et la prise de température dans les écoles.

Il a rappelé que la fermeture des écoles doit uniquement constituer une mesure de dernier recours, après que toutes les autres possibilités ont été envisagées. L’évaluation du risque de transmission à l’échelle locale doit constituer un facteur déterminant dans les décisions touchant au fonctionnement des écoles, a-t-il indiqué.

Il faut noter que l’UNICEF avait lancé un appel au gouvernement de la RDC, au mois de janvier dernier, pour accorde la priorité à la réouverture des écoles.

Dans la même catégorie