ANGOP Covid-19 força confinamento de mais de 13 milhões de alunos – PR MAP Burkina/présidentielle: le fichier électoral est « fiable » (experts) MAP Niger-Nigeria : une connexion ferroviaire pour doper les échanges commerciaux MAP Sahara: le Bahreïn exprime son soutien à la souveraineté et l’intégrité territoriale du Maroc GNA MTN Ghana identifies with Ghana’s Heritage GNA STMA fails to meet revenue mobilization target GNA Four organisations donate towards Farmers’ Day GNA President Akufo-Addo promises a bridge over Oti River GNA Police Management Board and EC commiserate with Rawlings GNA Install metered fuel dispenser to address premix fuel challenges-ACEP

L’urbanisation est l’un des problèmes les plus importants en matière de développement durable, selon l’ONA


  5 Octobre      9        Société (24071),

   

Kinshasa, 05 octobre 2020 (ACP).- Le président de l’Ordre national des architectures du Congo (ONA), Brunel Bibale Leki Kananga, a indiqué lundi que l’urbanisme est l’un des problèmes les plus importants en matière de développement durable pour l’architecture congolaise, en tant que garant des normes.

M. Bibale Leki a fait cette déclaration lundi à l’occasion de la journée mondiale de l’architecture et de l’habitat placée sous le thème «  Vers un meilleur avenir des villes ». Il a précisé qu’en tant que président de l’ONA, c’est une occasion fondamentale pour lui, de porter l’enjeu de sa profession d’architecture face à la problématique de l’habitat au niveau national et cela à trois titres.

Premièrement, a-t-il dit, parce que cette journée résume l’enjeu de l’expertise à exercer ce noble métier en vue de la fourniture des services professionnels liés à l’aménagement de l’espace bâti et non bâti, à la conception ou réalisation desdits espaces, édifices ou ensemble d’édifices ainsi que la planification urbaine pour offrir à l’homme les meilleures conditions d’existence et d’habitation du pays.

M.Bibale Leki a également noté que parce que l’enjeu de l’habitat décent est un défi pour l’application stricte de la loi no18/034 portant création, organisation et fonctionnement de l’ordre national des architectures et aussi parce que la journée rencontre la volonté politique exprimée par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à travers le « peuple d’abord » comme vision et finalité de l’action politique.

Le président de l’ONA a aussi fait savoir que le logement décent est un droit pour tout Congolais garanti par l’article 48 de la constitution en ces termes : «  le droit à un logement décent, le droit d’accès à l’eau potable et à l’énergie électrique sont garantis. La loi fixe les modalités d’exercice de ces droits ».

Il a aussi fait remarquer que défendre les droits humains, c’est prendre des mesures urbanistiques pour prévoir suffisamment d’espace pour l’éloignement physique, accéder à des espaces verts et publics ouverts ainsi qu’ à des services de santé, à des écoles, à des centres de garde d’enfants et à d’autres installations sociales.

Pour le président de l’ONA, défendre les droits humains, c’est empêcher la promiscuité nocive à l’urbanisation des villes et à l’épanouissement de l’homme afin de prévenir les risques des constructions anarchiques, l’occupation des voies publiques qui constituent une atteinte à l’habitat décent.

D’après lui, sans une planification et une réglementation adéquate, les populations mal logées pourraient entrainer une augmentation de la pauvreté, de la criminalité, de la pollution et des maladies dues aux bidonvilles, un manque d’eau potable et l’assainissement, des routes encombrées et peu ou pas d’espaces ouverts sûrs.

« C’est pourquoi, il est urgent pour l’autorité congolaise de prêter main forte à l’ONA afin de lui permettre de susciter le débat pour promouvoir une politique de développement durable qui puisse assurer un logement approprié à tous », a-t-il dit.

Il est temps pour l’architecture congolaise d’assurer l’amélioration de la planification urbaine et de mener des actions pour sortir la population congolaise des bidonvilles comme un défi porteur afin de lui doter d’un logement décent et approprié, a-t-il conclu.

Dans la même catégorie