AIP Des Ivoiriens de la diaspora s’activent pour la relance économique post – COVID-19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ JIF 2021: Pr Ly Ramata Bakayoko annonce des innovations et invite les femmes à se l’approprier AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le nouveau député de Zuénoula commune salue l’esprit d’apaisement du scrutin Inforpress PERFIL: “Sou agricultora e feliz mesmo que tiver apenas arroz para cozinhar” – Lúcia Monteiro Inforpress São Vicente: “É evidente que a desigualdade social está a aumentar em Cabo Verde” – líder do PAICV Inforpress Manifestações sindicais exigindo o cumprimento das promessas feitas pelo Governo são “partidárias” – MpD GNA Village Savings and Loans scheme empowering rural women in Adansi north GNA Koforidua GPRTU intensifies road safety campaign GNA Ultra-Modern Plaza being built for Essikado APS LE PRÉSIDENT DU NIGER, MAHAMADOU ISSOUFOU, LAURÉAT DU PRIX IBRAHIM 2020

Lutte contre les feux de brousse : Les pyromanes encourent de lourdes peines


  5 Février      15        Environnement/Eaux/Forêts (2583),

   

Séguéla, 05 fév 2021 (AIP) – Les personnes reconnues coupables d’incendie encourent de lourdes peines pécuniaires et/ou privatives de liberté, a fait savoir le chef du cantonnement des Eaux et forêts de Séguéla, le capitaine Koné Kounantchoho Arthur, au cours d’une séance de sensibilisation organisée jeudi 4 février 2021 à Gbémazo, village situé à 93 kilomètres de Séguéla.

« Est passible d’un emprisonnement de trois mois à un an et d’une amende de 100 000 francs à 500 000 francs CFA ou de l’une de ces deux peines seulement, quiconque, par imprudence ou négligence, cause un incendie dans le domaine forestier national », a déclaré capitaine Koné, se fondant sur l’article 102 de la loi no 2019-675 du 23 juillet 2019 portant code forestier ivoirien.

En Côte d’Ivoire, les feux de brousse sont un véritable fléau qui, quasiment chaque année, dévastent des milliers d’hectares de cultures vivrières et de cultures pérennes, sans omettre des villages qui partent en fumée et, parfois, des pertes en vie humaine.

« Est passible d’un emprisonnement d’un à 10 ans et d’une amende de 1 million à 50 millions de francs CFA ou de l’une de ces deux peines seulement, quiconque provoque volontairement un ou des incendies dans le domaine forestier national. La peine est portée au double lorsque le feu a détruit des plantations, élevages, habitations, installations industrielles, infrastructures ou autres équipements », a-t-il ajouté, se basant sur l’article 103, le chef du cantonnement des Eaux et forêts de Séguéla.

Le chef du cantonnement des Eaux et forêts de Séguéla a précisé que toute personne qui n’obéit pas à la réquisition de l’autorité compétente en cas de lutte contre un incendie menaçant une forêt est aussi passible d’une peine d’emprisonnement de trois mois à un an et à une amende de 100 000 francs à 500 000 francs CFA.

Dans le cadre de la campagne de lutte contre les feux de brousse lancée en novembre 2020, les agents des Eaux et forêts vont à la rencontre des populations du Worodougou qu’ils essaient de rallier à leur cause.

Dans la même catégorie