MAP L’ambassadeur d’Australie au Maroc appelle à explorer les moyens de renforcer la coopération entre les deux pays APS UN ROMAN ÉPISTOLAIRE SUR LES ‘’DÉRIVES’’ DE LA SOCIÉTÉ SÉNÉGALAISE APS LE PGIIS POUR « UNE BONNE CONNAISSANCE DES RISQUES D’INONDATIONS » (COORDONNATEUR) APS KOLDA : FIN D’UNE SESSION DE FORMATION SUR LE MAINTIEN DES OUVRAGES DU PROMOVILLES APS COVID-19 : LE PAISD OFFRE DU MATÉRIEL DE PROTECTION AU CRGE DE TAMBACOUNDA APS TAMBACOUNDA : 436 CARTES D’ÉGALITÉ DES CHANCES DISTRIBUÉES APS AUCUN JOUEUR DE PLATINUM NE PARTICIPE AU CHAN 2020 (ATTACHÉ DE PRESSE) APS LA COVID-19 IMPOSE LE TÉLÉTRAVAIL ET LE WEBINAIRE AUX ENTREPRISES APS FOOTBALL : ALIOUNE BADARA BALDÉ SIGNE UN CONTRAT DE QUATRE ANS ET DEMI AVEC LE FEYENOORD GNA Adherence to COVID-19 protocols in schools impressive – GES

Lutte contre les médicaments contrefaits: une plateforme de traçabilité mise en place


  18 Décembre      21        Société (27458),

   

Abidjan, 18 décembre 2020 (AIP) – Une plateforme de traçabilité et d’authentification des médicaments destinée à lutter contre les médicaments contrefaits a été mise sur pied, a révélé, jeudi 17 décembre 2020, à Abidjan, le directeur général de l’Etablissement pharmaceutique et médical de Côte d’Ivoire (Epharmed-CI), Dr Acho Sylvain.

Cette plateforme de traçabilité et d’authentification des médicaments a pour objectif d’apporter une réponse appropriée au fléau de la contrefaçon des médicaments, assainir le marché des médicaments en Côte d’Ivoire. Elle permet de contrôler le circuit de distribution des médicaments vendus sur toute l’étendue du territoire national, a expliqué Dr Acho.

Pour y parvenir, un système de géolocalisation sera mis en place pour prévenir la population des méfaits de la vente et la consommation de produits médicaux falsifiés et de qualité inférieure.La phase pilote de ce projet va durer six mois, et se déroulera sur tout l’étendue du territoire ivoirien grâce à l’appui d’un partenaire technique, a-t-il ajouté.

La contrefaçon est évaluée entre 40% à 60% de médicaments vendus sur le marché et la perte annuelle pour le secteur pharmaceutique résultant de ce trafic est estimé entre 40 et 50 milliards dont cinq milliards pour l’Etat de Côte d’Ivoire, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Près de 100.000 décès par an sont dus au commerce et à la consommation de médicaments contrefaits, précise la même source.

Pour lutter contre les médicaments contrefaits, entre autres, le gouvernement ivoirien a mis en place une autorité de régulation du secteur pharmaceutique.

Dans la même catégorie