AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un pasteur détourne la femme d’un doyen de son église de Diégonefla APS FATICK : 6 MORTS DANS UNE COLLISION ENTRE UN CAMION ET UN BUS APS CASAMANCE : L’ARMÉE DÉTRUIT DEUX POSTES DE CONTRÔLE DU MFDC, SELON UNE SOURCE SÉCURITAIRE APS L’UA SALUE LE ’’RÔLE CLÉ’’ D’IDRISS DÉBY DANS LA PROMOTION DE LA PAIX ET LA SÉCURITÉ APS IDRISS DÉBY, ÉTAIT UN ’’PARTENAIRE ESSENTIEL’’ DANS LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME (SG ONU) APS ALTERNATIVES AU PLASTIQUE : LE DIRECTEUR DE L’ENVIRONNEMENT SALUE L’ADHÉSION DES POPULATIONS APS CASAMANCE : LE GOUVERNEMENT SE DONNE CINQ ANS POUR ÉRADIQUER LES MINES ANTIPERSONNEL GNA AOMC supports Government stands against third-party fuel supplies GNA Ledzokuku MP donates 2000 street lights to light up constituency GNA Israeli Embassy, others mark Earth Day with tree planting

M. Amara plaide pour une mise en œuvre optimale du chantier de l’éducation routière


  24 Février      14        Travaux publics (362),

   

Rabat, 24/02/2021 (MAP) – Le ministre de l’Équipement, des Transports, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, a plaidé mercredi à Rabat en faveur d’une mise en oeuvre optimale du chantier de l’éducation routière tout en œuvrant à valoriser les acquis réalisés en la matière.

Intervenant à l’occasion du troisième conseil d’administration de l’Agence nationale de sécurité routière (NARSA), le ministre a relevé l’importance que revêt le chantier de l’éducation routière parmi les orientations futures en matière de sécurité routière, insistant sur la nécessité d’une mobilisation de tous les secteurs concernés afin de concrétiser les objectifs escomptés.

Les orientations stratégiques en termes de sécurité routière, a-t-il expliqué, consistent à investir dans les technologies modernes, accompagner les professionnels, accorder davantage d’importance à la recherche scientifique ou encore améliorer la sécurité routière en accordant une attention particulière aux zones d’accumulation des accidents sur les axes routiers jugés potentiellement dangereux ainsi que les points/sections « d’accumulation des accidents » via le programme spécial des aménagements de sécurité routière (PSAS).

Il a d’autre part appelé à l’organisation de formations continues au profit des moniteurs d’auto-écoles et à la poursuite processus de dématérialisation des procédures, à l’intégration des nouvelles technologies ainsi qu’à la modernisation du secteur des auto-écoles, tout en invitant au développement du système informatique y afférent.

S’agissant des orientations futures, M. Amara a souligné l’importance de mobiliser les ressources, de favoriser l’innovation, l’investissement et la créativité dans le domaine de la sécurité routière, relevant qu’il s’agit en même temps d’analyser les principales causes des accidents de la circulation.

Il n’a pas manqué de mettre l’accent sur l’élaboration d’un plan législatif compte tenu des contraintes liées à la mise en œuvre du Code de la route, tout en veillant à l’application des principes de bonne gouvernance au sein de l’agence NARSA pour mener à bien ses missions.

D’autre part, le responsable a mis en avant l’amélioration significative des indicateurs de la sécurité routière, notamment au cours de l’année 2020 marquée par une baisse de 17,06 % du nombre total des accidents de la circulation et de 16,98 des accidents mortels. De même, le nombre des décès a reculé de -18,03%, celui des blessés graves de -22,31 % alors que les blessés légers ont baissé de 19,20%, a poursuivi le ministre, précisant que la période de confinement a grandement impacté ces indicateurs.

Il a cependant fait observer que les indicateurs en question avaient tendance à s’améliorer bien avant la pandémie. En effet, les statistiques de 2019 affichaient une tendance baissière du nombre de décès (-3,05%) et du taux d’accidents mortels (-1,37%) par rapport à 2018.

Le directeur de la Narsa Bennacer Boulaajoul, a de son côté passé en revue le bilan des réalisations du programme d’action de l’agence au titre de l’année 2020 ainsi que son budget de l’exercice 2021.

Ainsi parmi les projets et programmes d’action de l’agence, figurent la modernisation le système d’octroi des permis de conduire et la poursuite du programme de formation des conducteurs professionnels, a-t-il précisé, notant qu’il s’agit de programmes menés en partenariat avec les collectivités territoriales et dont l’impact est direct sur la sécurité routière. Il a en outre abordé l’amélioration du système d’information de la Narsa, la diversification des outils de contrôle, les actions de communication et de sensibilisation.

Dans la même catégorie