ANG Bissau determina descida do PRS INFORPRESS Santiago Norte: Câmara de Santa Cruz vence torneio de futsal solidário em favor da Loja Social e Casa da Sopa de Assomada INFORPRESS Sal: Tribunal aplica prisão preventiva a indivíduos acusados de vários crimes INFORPRESS Assembleia Municipal de São Salvador do Mundo aprecia relatório de actividades de 2018 da autarquia AGP Le football à l’avant-garde dans la lutte contre les changements climatiques AIP Les agents des douanes de Noé exhortés à travailler au maintien de la certification ISOO 9001 AIP Le comité national d’organisation du Congrès 2020 de l’UPU à Abidjan va être installé AIP Un projet éducatif numérique lancé dans les régions cacaoyères (Communiqué) GNA Mrs Oteng-Gyasi rallies tourists for ‘Year of Return’ GNA Vice President courts investors in India to invest in Africa

‘Mackjoss » inhumé sur la terre de ses ancêtres


  7 Mai      73        Musique (446),

   

MOUILA, 07 Mai (AGP) – L’artiste musicien gabonais, Jean-Christian Makaya Mboumba, de son nom de musicien,  »Mackjoss », décédé à l’âge de 72 ans, a été inhumé, samedi dernier à Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié, a constaté l’AGP.

Le « Panthéon » de la ville de Mouila, au Centre-ville du chef-lieu de la province de la Ngounié a reçu, samedi en fin de matinée, son premier tombeau, celui de l’artiste musicien gabonais, Jean-Christian Makaya Mboumba.

Arrivée à Mouila par vol spécial, la dépouille de l’artiste musicien de renommé continental a fait le tour de ville tel que le chronogramme l’indiquait, pour recevoir l’hommage ultime des mélomanes et curieux, amassés le long des rues, avant d’être exposée au gymnase municipal, dans le 1er arrondissement.

Prenant la parole à cette occasion, Pierre Claver Maganga Moussavou, a reconnu en  »Mackjoss » un homme d’amour, habité d’un esprit rassembleur et réconciliateur. Il a demandé aux membres de la famille, profitant de l’occasion, de cultiver l’esprit de cohésion face à cette épreuve de la vie qui les affecte tous.

 » En partant dans l’au-delà, n’oublie pas que tu as laissé une famille qui doit continuer après toi. Que ta famille soit unie et que l’amour, la fraternité et la solidarité guident les attitudes des uns et des autres, » a-t-il conclu..

Né le 20 juin 1946 à Mimongo, dans le département de l’Ogoulou,  »Mackjoss » se fait connaître à partir du célèbre titre « le boucher » en 1966 avec l’orchestre Negro Tropical. Il a été chanteur, interprète, compositeur et ancien militaire dans les forces armées gabonaises (FAG).

Le baobab est décédé, le 17 avril dernier au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), des suites d’une maladie.

Dans la même catégorie