ANP Le président de la Banque Islamique de Développement élevé à la dignité de Grand Officier MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP La communauté marocaine en Afrique du Sud célèbre le 75e anniversaire de la présentation du Manifeste de l’Indépendance MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP « Afrique du Rire » : Abidjan ouvre le bal de la 2è édition APS Les longs métrages fiction fopica « pas encore prêts » pour le fespaco APS Le fopica  »constamment ponctionné », déplore son secrétaire permanent APS Canoë-kayak et aviron : 4 experts en visite d’inspection en perspective des joj MAP Sahara : l’avenir est dans l’autonomie sous souveraineté marocaine et non pas dans l’émiettement MAP L’Ethiopie compte réaliser six méga-projets solaires avec un investissement d’environ 800 millions dollars US

‘Mackjoss » inhumé sur la terre de ses ancêtres


  7 Mai      62        Musique (428),

   

MOUILA, 07 Mai (AGP) – L’artiste musicien gabonais, Jean-Christian Makaya Mboumba, de son nom de musicien,  »Mackjoss », décédé à l’âge de 72 ans, a été inhumé, samedi dernier à Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié, a constaté l’AGP.

Le « Panthéon » de la ville de Mouila, au Centre-ville du chef-lieu de la province de la Ngounié a reçu, samedi en fin de matinée, son premier tombeau, celui de l’artiste musicien gabonais, Jean-Christian Makaya Mboumba.

Arrivée à Mouila par vol spécial, la dépouille de l’artiste musicien de renommé continental a fait le tour de ville tel que le chronogramme l’indiquait, pour recevoir l’hommage ultime des mélomanes et curieux, amassés le long des rues, avant d’être exposée au gymnase municipal, dans le 1er arrondissement.

Prenant la parole à cette occasion, Pierre Claver Maganga Moussavou, a reconnu en  »Mackjoss » un homme d’amour, habité d’un esprit rassembleur et réconciliateur. Il a demandé aux membres de la famille, profitant de l’occasion, de cultiver l’esprit de cohésion face à cette épreuve de la vie qui les affecte tous.

 » En partant dans l’au-delà, n’oublie pas que tu as laissé une famille qui doit continuer après toi. Que ta famille soit unie et que l’amour, la fraternité et la solidarité guident les attitudes des uns et des autres, » a-t-il conclu..

Né le 20 juin 1946 à Mimongo, dans le département de l’Ogoulou,  »Mackjoss » se fait connaître à partir du célèbre titre « le boucher » en 1966 avec l’orchestre Negro Tropical. Il a été chanteur, interprète, compositeur et ancien militaire dans les forces armées gabonaises (FAG).

Le baobab est décédé, le 17 avril dernier au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), des suites d’une maladie.

Dans la même catégorie