APS MANSOUR FAYE ANNONCE UN ’’IMPORTANT PROGRAMME’’ DE DISTRIBUTION ALIMENTAIRE DESTINÉ À 8 MILLIONS DE SÉNÉGALAIS AGP Guinée-COVID-19 : Plus de 1.100 contacts dont quelques 300 dans la nature AGP Guinée-Législatives : Les résultats provisoires de 09 circonscriptions électorales à l’uninominal ANGOP Covid-19: Angola regista primeiras duas mortes AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Le Niger prend des mesures pour atténuer les conséquences de l’état d’urgence sanitaire sur les populations AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Le Sénat apporte un appui au corps médical AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID 19: Des habitants de Niakara souhaitent une implication active des cadres dans la sensibilisation GNA Gomnoa Central Assembly inaugurates COVID 19 Management Team GNA Agona West MP donates 3,000 hand sanitizers to Police and others AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les centres de santé de Sinématiali reçoivent des instructions pour la lutte contre la COVID 19

Macky sall demande au gouvernement de payer les factures des universités privées


Dakar, 18 oct 2018 (APS) – Le président de la République, Macky Sall, a invité mercredi le gouvernement à « accélérer » le paiement des factures de la prise en charge des étudiants orientés dans les établissements d’enseignement supérieur privés.

« Le chef de l’État invite le gouvernement à accélérer le processus de règlement des factures relatives à la prise en charge des étudiants orientés dans les établissements privés d’enseignement supérieur »,
annonce le porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye.

Cette instruction a été donnée au gouvernement en vue de l’ »amélioration des conditions d’enseignement et de recherche » dans les universités, affirme M. Guèye dans le communiqué publié à la fin
du conseil des ministres de ce mercredi.

Des étudiants orientés par le ministère de l’Enseignement supérieur dans des universités privées ont été renvoyés à cause du non-paiement de leurs frais de scolarité par l’État.

Le Cadre unitaire des organisations des établissements privés d’enseignement supérieur du Sénégal évalue à « plus de 16,4 milliards de francs CFA » le montant que doit l’État à ses membres au titre de
l’année académique 2017-2018.

Faute de pouvoir les inscrire tous dans les universités publiques, le gouvernement a entrepris depuis quelques années d’orienter une partie des bacheliers dans des universités privées et de prendre en charge le coût de leurs études.

Le communiqué du conseil des ministres annonce également que « le président de la République [a rappelé] au gouvernement la nécessité de veiller au suivi permanent de l’exécution, dans les délais
contractuels, des programmes de construction d’infrastructures pédagogiques et sociales ».

Macky Sall veut que ces délais soient respectés « dans l’ensemble des universités et établissements publics d’enseignement supérieur » que l’État est en train de faire construire.
ESF/BK

Dans la même catégorie