MAP CHAN-Cameroun 2021 : Résultats des matches du mardi 26 janvier ANGOP COVID-19: ANGOLA REGISTA 77 NOVOS CASOS E 61 RECUPERADOS NAS ÚLTIMAS 24 HORAS MAP CHAN des joueurs locaux (3è journée/Groupe C) : Le Maroc bat l’Ouganda (5-2) et passe en quarts de finale MAP Nigeria : Buhari remplace les principaux chefs de l’armée MAP L’accélérateur marocain « La startup Factory » reçoit le Label AFRIC’INNOV APS COVID-19 : A FATICK, LES DOUANES SE MOBILISENT CONTRE TOUT TRAFIC ILLICITE DE DOSES DE VACCINS AIP Côte d’Ivoire-AIP/Les retraités de la CGRAE se forment pour l’amélioration de leurs conditions de vie AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Plus de 850 personnes bénéficient du FASI dans la région du Worodougou AIP Côte d’Ivoire – AIP/ 53 personnes recrutées pour les THIMO à Séguéla AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Des intrants biologiques à la disposition des agriculteurs de Korhogo

MACKY SALL POUR « DES ÉVALUATIONS RÉGULIÈRES ET INDÉPENDANTES » DES RESSOURCES


  24 Décembre      14        Economie (10875),

   

Dakar, 23 déc (APS) – Le gouvernement sénégalais, au-delà du rapport de l’Initiative pour la Transparence des Industries extractives (ITIE), doit procéder à « des évaluations régulières » des ressources minières, pétrolières et gazières du Sénégal, recommande le chef de l’Etat, Macky Sall.

Macky Sall, présidant mercredi la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres, « a rappelé au gouvernement son attachement permanent à la transparence dans la gouvernance des ressources minières, pétrolières et gazières du Sénégal, à travers les évaluations (nationale et internationale) régulières et indépendantes ».

Aussi le président de la République s’est-il « félicité de la publication régulière du rapport de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) 2019 et du suivi des recommandations et de réformes engagées dans le secteur extractif ».

Le chef de l’Etat a demandé au Gouvernement de mettre en œuvre les recommandations du Rapport 2019 de l’ITIE et de s’atteler à l’application des réformes législatives et réglementaires dans les secteurs miniers, pétroliers et gaziers, pour que le Sénégal puisse effectuer « avec succès sa seconde validation internationale en mai 2021 », indique le communiqué du Conseil des ministres.

« Le président de la République a enfin insisté, en particulier sur l’urgence d’assurer l’application effective et intégrale de la loi numéro 2019-04 du 1er février 2019 sur le contenu local dans le secteur des hydrocarbures, mais également de développer la Responsabilité sociétale d’Entreprise (RSE) des entreprises minières, pétrolières, gazières et celles évoluant dans le secteur des Pêches et de l’Economie maritime », peut-on lire.

Dans la même catégorie