MAP Le Conseil des affaires de l’Afrique de l’Est prône une approche régionale coordonnée sur l’ouverture du secteur de l’aviation MAP AUI d’Ifrane…25 ans d’existence et 6.000 lauréats AIP La BAD prévoit une croissance de 3% en Afrique en 2021 AIP Une opération de salubrité en cours dans la sous-préfecture de Zéo AIP Covid-19 : Six individus interpellés au commissariat de Noé pour violation de la mesure de fermeture des frontières terrestres AIP La SODEFOR de l’Agnéby-Tiassa déplore le manque de collaboration des populations AIP Une panne technique d’un camion crée la panique à la gare routière de Montézo GNA COVID-19: Ghana confirms 854 new cases GNA Naana is a great person – Mahama MAP Tchad: reprise à partir du 1er août des vols internationaux (porte-parole)

MACKY SALL PRÔNE LA CRIMINALISATION DU VIOL ET DE LA PÉDOPHILIE AVANT FIN OCTOBRE


  14 Juin      33        Société (20457),

   

Dakar, 13 juin (APS) – Le Président de la République, Macky Sall, a demandé jeudi au ministre de la Justice et au ministre en charge de la Famille « de faire adopter avant fin octobre 2019, les nouveaux dispositifs législatifs et réglementaires criminalisant le viol et la pédophilie », indique le communiqué du conseil des ministres.

Le texte indique qu’il a rappelé à cet égard au Gouvernement « l’impératif de lutter avec rigueur contre les violences de toute nature, faites aux femmes, et de conforter leur rôle indispensable dans l’épanouissement et le bien-être familial ».

Il l’a « instruit à ce titre […] de finaliser avant fin septembre 2019, l’élaboration d’un plan national de Lutte contre les violences faites aux femmes sur la période 2019-2024 ».

Le communiqué souligne que le Président Macky Sall « s’est dit préoccupé par la maltraitance des enfants et des groupes vulnérables, et a rappelé au Gouvernement la place centrale de la protection sociale des groupes vulnérables dans le Plan Sénégal émergent (PSE) », référentiel des politiques publiques.

Il lui a aussi demandé d’ »évaluer la mise en œuvre de la stratégie nationale de protection de l’enfant, de veiller à l’adoption urgente du projet de loi portant code de l’enfant, et de bien préparer l’organisation de la journée africaine de l’enfance, prévue le 16 juin 2019. »

Le président Sall s’est « félicité de la tenue prochaine du 16 au 18 juin 2019 du premier Sommet africain sur les Mutilations génitales féminines et le mariage d’enfants ».
ASG/BK

Dans la même catégorie